A l’hôtel… mais pas vraiment en vacances (1)

Est-ce que vous aimez aller à l’hôtel ? Dans notre région, il y en a beaucoup parce que la Provence est très touristique. C’est pratique pour les voyageurs. Mais c’est bien aussi quand on cherche un emploi étudiant ! C’est ce que Meriem explique dans la conversation d’aujourd’hui.

Transcription
M: Meriem / A: Anne

A : Bonjour Meriem!
M : Bonjour !
A : Bon appétit !
M : Merci !
A : C’est l’heure du déjeuner. Donc vous avez raconté que vous avez travaillé l’été, que d’ailleurs, ça permet de payer votre voiture.
M : Oui, c’est ça.
A : Alors, racontez-nous un peu, là, vos expériences de boulots d’étudiant. C’est ça ? C’est des jobs d’étudiant ? M : Oui, c’est ça. En fait, c’était de l’intérim, c’est par un intermédiaire (1) d’une boîte d’intérim (2), une agence.
A : Donc vous vous êtes inscrite ? (3)
M : Oui, c’est ça.
A : Et ils ont déterminé ce qu’ils pouvaient vous donner à faire.
M : Ils m’ont appelée, ils m’ont dit (4) si je pouvais passer en agence pour terminer l’inscription.
A : Oui.
M : Et ils m’ont dit (3)… quelles étaient mes expériences que j’avais. Et je leur avais dit que, après avoir eu mon bac, j’ai travaillé en tant qu’aide à domicile chez les personnes âgées. Ça me faisait une expérience d’aide à domicile, nettoyage, nettoyer chez les gens. Ils m’ont proposé de nettoyer dans des chambres d’hôtel.
A : D’accord. Donc là, vous êtes… Vous vous êtes spécialisée dans l’hôtellerie. (5)
M : C’est ça, exactement.
A : Bon alors, et c’était… c’était où ?
M : Donc ils envoient un message et la veille pour le lendemain, ils nous disent : Etes-vous disponible tel jour pour tel hôtel ? Donc moi, j’ai tout connu : les petits, les trois, les quatre, les cinq étoiles (6).
A : Ah oui ?
M : Je suis passée du pire au meilleur.
A : Ah bon ? A Marseille ?
M : Oui, à Marseille et à Aix aussi. Donc…
A : Parce que les grands hôtels font comme ça aussi ? Ils n’ont pas leur personnel ? Ils peuvent avoir besoin de renfort ? (7)
M : Si (8), ils ont du personnel mais pendant les périodes d’été, ils ont vraiment besoin de renfort parce que c’est les vacances. Du coup, tout le monde vient. Et chaque hôtel n’a pas sa (9) même organisation , c’est-à-dire que, en fonction d’un hôtel, les chambres, [ils] (10) vont pas être nettoyées pareil (11), les lits ne vont pas être faits pareil. Par exemple, dans un hôtel 5 étoiles où j’étais, donc déjà les lits, ils doivent être faits au carré (12), tout est inspecté, la directrice passe derrière (13), il y a une pression.
A : On est comment ? On est en équipe ou vous faites toute seule ?
M : Le premier jour, comme on connaît pas, on est en doublon avec une personne qui sait et ensuite, ils vous laissent indépendant. Vous avez une feuille, vous avez telle et telle chambre à faire. Il faut mettre beaucoup d’échantillons (14) parce que comme les gens payent plus cher, du coup, c’est logique qu’ils aient beaucoup de choses et des trucs de marque (15) aussi.
A : Pour la douche, pour le shampoing.
M : Oui, c’est ça.
A : Toutes ces choses-là.
M : Exactement.
A : Donc il faut… enfin… vérifier qu’il y a bien tout… tout ce qui est prévu.
M : Vérifier qu’il y ait bien tout, parce que sinon les clients… En plus, dans les cinq étoiles, les clients, ils sont assez râleurs (16) en général.
A : Oui, ils exigent…
M : Ils sont très exigeants.
A : Oui.
M : Il y a eu une histoire (17). Bah en fait, il y en avait une (18) qui avait mal lavé une tasse. Donc ce qu’il a fait, la personne qui a été dedans, il a pris en photo la tasse mal lavée et il l’a postée sur Internet et il a dit : « Voici l’hôtel ». Du coup, ça a mis (19) une mauvaise image à l’hôtel.
A : Ah oui ! C’est ça, oui, parce que tout de suite, c’est sur les réseaux sociaux, des choses comme ça.
M : C’est ça, parce que comme les nuits sont assez chères. Pour une… une nuit, je crois qu’il faut compter bien 700 euros (20) !
A : Bon et vous, vous étiez payée combien, alors ?
M : Moi, je parlais avec des filles qui travaillaient dedans.
A : Comme ça ? Tout le temps ?
M : Ils ont fait trente-neuf heures. C’était une fille qui était avec moi pendant l’été, elle a fait trente-neuf heures là-bas, elle a été payée, bah le SMIC (21) , mille deux cents, alors que moi, je suis payée une journée cent euros. En vingt jours que j’ai travaillé, je me suis fait (22) presque mille cinq cents euros, ce qui m’a permis de m’acheter ma voiture.
A : Bon, bah c’est bien, oui, oui. Et alors, c’est fatiguant, ce travail ?
M : Ah oui, très fatigant ! Je crois que le métier de femme de ménage, c’est l’un des métiers les plus difficiles.
A : On se fait mal au dos, on… Qu’est-ce qui se passe ?
M : Parce qu’il faut… faut faire les lits, il faut nettoyer. Par exemple, j’ai travaillé dans un hôtel où j’étais dans une chambre, mais cette chambre-là ! Parce que…
A : A la fin, c’était le bazar (23) complet ?
M : C’était le bazar et donc là, il faut s’adapter.
A : Il faut tout remettre.
M : Il faut tout nettoyer, il faut pas avoir peur de la saleté ou quoi (24), parce que…
A : Oui, c’est difficile, ça, hein quand même ! C’est des boulots un peu…
M : Oui, c’est assez difficile. Moi, ce que je faisais pour me motiver, c’est que je mettais la musique. Comme ça, au moins, j’étais… j’avais une bonne ambiance de travail.
A : Oui, oui.
M : En même temps, je mettais la musique, je nettoyais et puis après, je comptais les chambres, je faisais, et puis après, ça vient tout seul (25).
A : D’accord.
M : A la fin, par contre à la fin, ce qui est un peu dur, c’est sortir les poubelles. Ça, c’est… ça c’est dur, ça !
A : Oui.
M : A la fin, on est fatigué et quand on te dit que quand tu as tout fini, tu dois descendre les poubelles, descendre le linge sale, remettre tout, c’est un peu compliqué !
(A suivre)

A : Voilà, c’est tout pour aujourd’hui et n’oubliez pas, venez sur notre site francebienvenue1.fr pour lire la transcription et toutes nos explications et abonnez-vous pour soutenir notre projet. A bientôt !

Des explications :
1. par un intermédiaire : il faut dire : Par l’intérmédiaire de…
2. une boîte d’intérim : une entreprise d’intérim, une agence d’intérim. Le terme boîte utilisé pour parler d’une entreprise est familier et oral.
3. s’inscrire (dans une agence) : remplir le dossier pour faire partie de leurs employés
4. ils m’ont dit : il faudrait dire : Ils m’ont demandé si… / Ils m’ont demandé quelles étaient mes expériences.
5. l’hôtellerie : c’est le nom de ce secteur d’activité
6. les 5 étoiles: les hôtels sont classés et reçoivent des étoiles (jusqu’à 5 étoiles pour les plus luxueux) On peut dire : c’est un hôtel 5 étoiles ou juste un cinq étoiles.
7. Des renforts : terme militaire qui désigne des soldats supplémentaires. On l’utilise aussi pour parler de personnel supplémentaire, d’aide supplémentaire. On dit par exemple : Ils ont été appelés en renfort. / Nous avons besoin de renforts pour faire tout ce travail.
8. Si : Meriem utilise ce terme au lieu de oui car elle répond à une question négative : Ils n’ont pas leur personnel ? => Si. Souvent, on le répète deux fois : Si, si !
9. Sa même organisation : Sa est incorrect ici. Il faut dire : Les hôtels n’ont pas la même organisation. Ou bien : Chaque hôtel a sa propre organisation.
10. Les chambres, ils… : il faut utiliser le pronom féminin : les chambres, elles vont pas… Et bien sûr, le fait de mettre deux sujets côte à côte – un nom et le pronom qui correspond – (chambres et elles) est oral et familier.
11. Pareil : de la même façon, de la même manière. Ici, pareil est un adverbe, pas un adjectif, donc il est invariable.
12. Faire un lit au carré : faire un lit parfaitement, sans que rien ne dépasse.
13. Passer derrière (quelqu’un) : vérifier que cette personne a bien fait son travail.
14. Un échantillon : un produit (de beauté par exemple) ou un parfum présenté en très petite quantité, soit pour que les gens le testent, soit dans les hôtels.
15. Des trucs de marque : des produits de marque, c’est-à-dire fabriqués par des marques de luxe (familier)
16. être râleur : râler souvent, c’est-à-dire se plaindre souvent, exprimer son insatisfaction. (familier)
17. il y a eu une histoire = il y a eu un problème. Cela vient de l’expression : faire une histoire / faire des histoires / faire toute une histoire, qui signifie qu’on se plaint de quelque chose alors que ce n’était pas vraiment nécessaire d’exprimer son mécontentement de cette manière-là. Par exemple : J’avais juste oublié de lui répondre et il (en) a fait toute histoire ! (familier)
18. une = une femme de ménage
19. ça a mis une mauvaise image = ça a donné une mauvaise image de l’hôtel.
20. Bien 700 € : au minimum
21. le smic : le salaire minimum en France
22. se faire 1500 € : gagner 1500 € (familier)
23. le bazar : le désordre
24. la saleté ou quoi = la saleté ou d’autres choses (familier)
25. ça vient tout seul : ce n’est pas compliqué, ça ne demande pas beaucoup d’efforts (familier)

Pour juste écouter :
A l’hôtel, mais pour travailler(1)

Et vous ? Racontez-nous un peu.
– Avez-vous déjà eu un emploi (d’étudiant ou pas) difficile ? Qu’est-ce qui était (ou est) pénible dans ce travail ?
– Dans un travail difficile, qu’est-ce qui vous aide à le faire malgré tout ? Comment vous motivez-vous ?
– Que pensez-vous des clients qui se comportent mal ? (à l’hôtel ou ailleurs)

A la semaine prochaine!

2 réflexions sur “A l’hôtel… mais pas vraiment en vacances (1)

  1. Peta dit :

    Merci beaucoup Anne et Meriem – cela m’a beaucoup intéressée! Meriem a très bien décrit ce boulot difficile – j’ai beaucoup apprécié tout le détail qu’elle nous a donné. Bravo!

    J'aime

    • France Bienvenue dit :

      Bonjour Peta,
      Merci beaucoup pour ce retour qui encourage notre travail!
      Effectivement, Meriem avait beaucoup de choses à raconter. C’est toujours un plaisir de lui poser des questions !
      (C’est d’ailleurs ce qui donne beaucoup de travail ensuite à l’équipe pour tout transcrire, expliquer et faire le petit montage en images! ,-)
      A bientôt
      Anne

      J'aime

Répondre à Peta Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s