A la recherche des aurores boréales

Il y a quelques semaines, nous étions en vacances d’hiver et il était encore possible de voyager sans crainte. Heureusement, Camille en a profité pour partir en direction du nord de l’Europe. Elle nous emmène donc aujourd’hui dans un pays où ce qu’elle a vu l’a émerveillée.

Transcription:
Bonjour à tous les auditeurs de France Bienvenue. Vous pouvez nous retrouver sur notre site francebienvenue1.fr afin de retrouver les enregistrements, les transcriptions ainsi que des explications sur nos vidéos. Aujourd’hui, je vais vous parler des aurores boréales.

Avec mon copain (1), nous avons décidé, il y a deux semaines, de partir en Norvège sur un coup de tête (2). Nous avons donc dû tout organiser très, très rapidement et après quatre avions différents et plus d’une journée passée dans les aéroports, nous sommes enfin arrivés à Tromso et nous sommes restés en Norvège pendant six jours. Tout d’abord, il faut savoir qu’en Norvège, il fait très froid. Les températures étaient comprises entre -10 et 0 degrés (3), avec des ressentis (4) parfois beaucoup plus froids que ça et les journées sont courtes à cause des nuits polaires, donc les journées étaient comprises entre 8h30 et 15h30 (5) à peu près. Mais c’était un voyage absolument magnifique malgré tout ça.

Le premier jour, nous sommes arrivés, nous avons visité la ville de Tromso qui est très, très… très mignonne, en fait très agréable, très jolie. Nous avons visité l’aquarium, nous avons pris un téléphérique (6) qui nous a emmenés tout en haut d’une montagne afin d’avoir une grande vue sur la ville et sur le coucher de soleil, à 15h30 du coup (7). Nous avons, le lendemain, fait une excursion (8) dans un élevage de rennes où on a pu donner à manger aux rennes. On a pu faire une balade en (9) traîneau et rencontrer surtout le peuple Sami – donc c’est le peuple autochtone (10) qui vit là-bas – et notamment une Sami qui nous a parlé de son histoire, de sa culture et qui nous a fait partager des histoires incroyables et c’était vraiment une très, très belle expérience.
Ensuite, comme on bougeait (11) un petit peu, on a pu faire (12) plusieurs villes à côté. On a pu faire un zoo polaire, donc un zoo avec des enclos absolument immenses pour les animaux et des animaux que justement, on ne voit pas ici. Donc il y avait des lynx, des loups, des élans, des bœufs musqués, des ours. Il y avait vraiment beaucoup d’animaux qu’on n’a pas l’habitude de voir ici et c’était très, très beau à voir.
Mais la raison principale pour laquelle on est partis en Norvège, c’est parce qu’on voulait voir les aurores boréales. Le premier soir, on a réussi à en voir, mais de très loin. Elles étaient très faibles en intensité et elle a été tellement éphémère qu’on n’était même pas sûrs de l’avoir vraiment vue. On pensait avoir eu une hallucination. On s’est dit « C’est pas possible, on l’a rêvée » et en fait, heureusement qu’on avait pu la prendre en photo sur notre téléphone et se dire « Non, c’est vraiment vrai, on l’a vue, c’est vrai, c’est vraiment arrivé ». Mais on était un petit peu restés sur notre faim (13) quand même, comme on dit. Mais le second soir, on était dans une autre ville qui s’appelle Sommaroy. Sommaroy, en fait, c’est une île littéralement au bout du monde. Il n’y a rien derrière cette île-là. Après ça, il n’y a que de l’eau, à perte de vue (14), jusqu’en Chine peut être, c’est littéralement le bout du monde. Et sur cette île, nous avons pu voir une aurore absolument magnifique. Quelque chose qui nous a surpris parce qu’on ne s’attendait pas à la voir. On sortait du restaurant, on lève la tête et on voit ça qui colore le ciel entièrement et c’était absolument magnifique. On avait les larmes aux yeux (15). C’était… c’était incroyable de voir ça ! Et heureusement (16), mon chéri avait son téléphone et il a pu prendre en photo et rendre surtout une photo incroyable, parce que d’habitude, avec les téléphones, ça ne rend pas très, très bien (17). C’était absolument magique. Donc on s’est vite préparés, on s’est vite habillés en vêtements chauds avec des vêtements pour le ski, des boots, des chaussures de neige, des équipements et tout ce qu’il fallait pour aller les voir et on les a vues. C’était absolument splendide! Elles prenaient le ciel entier et puis elles bougeaient, elles s’effaçaient, elles reprenaient en intensité, elles étaient très longues, elles prenaient, oui, vraiment tout le ciel entier, de devant nous jusqu’à derrière nous, c’était à 180 degrés (18). C’était impressionnant et c’était vraiment magnifique. Donc là, pour le coup (19), on sait qu’on n’a pas rêvé, on les a vues, elles sont imprimées dans notre mémoire, elles sont imprimées sur nos téléphones et c’est quelque chose qui nous restera toute notre vie. C’était absolument magique!

Des explications :
1. mon copain : normalement, un copain, c’est un ami. Mais c’est aussi le terme utilisé pour parler de celui avec qui on forme un couple, sans être mariés, quand on est jeune.
2. Sur un coup de tête : sans avoir réfléchi longtemps avant, au dernier moment, brusquement
3. – 10 degrés : on écrit -10°C ou -10° (ce sont bien sûr des degrés celsius)
4. un ressenti : on parle de la température ressentie, qui est influencée par le vent par exemple. On a l’impression qu’il fait beaucoup plus froid.
5. 8h30-15h30 : il s’agit des horaires, qu’on écrit avec ce petit « h »
6. un téléphérique : une cabine accrochée à des câbles pour atteindre un sommet. (Il y en a dans les stations de ski pour transporter les skieurs en haut des pistes.)
7. du coup : donc, par conséquent, de ce fait
Cette expression s’est vraiment imposée à l’oral! On l’entend tout le temps alors qu’il y a les trois autres termes mentionnés. C’est devenu un vrai tic de langage qui agace les puristes qui la considère incorrecte pour le moment.
8. une excursion : une visite d’un lieu touristique, en général organisée.
9. Une balade : une promenade
10. un peuple autochtone : les habitants qui sont là depuis toujours, par opposition aux immigrants qui sont arrivés plus tard.
11. Bouger : se déplacer, ne pas rester au même endroit, dans la même ville par exemple
12. faire une ville, un zoo, un musée, etc. = visiter, aller voir (terme employé par les touristes)
13. rester sur sa faim : ne pas avoir eu assez de quelque chose. (au sens figuré), éprouver un sentiment d’insatisfaction
14. à perte de vue : sans que quoi que ce soit ne bloque la vue. Il n’y a rien d’autre. Par exemple, si on dit : Il y avait des montagnes à perte de vue, cela signifie qu’on ne voyait que des montagnes en regardant au loin.
15. Avoir les larmes aux yeux : c’est ce qu’on ressent quand on est vraiment ému. On ne pleure pas complètement mais on sent les larmes qui montent. Par exemple : Quand elle m’a raconté son histoire tragique, j’en ai eu les larmes aux yeux.
16. Heureusement : on emploie cet adverbe pour indiquer qu’on est content que quelque chose se soit produit, alors que ce n’était pas sûr du tout, ou qu’il y avait un obstacle.
17. Ça ne rend pas très bien = le résultat n’est pas réussi (à propos des photos notamment)
18. à 180° : cela indique l’angle de vision qu’on a.
19. pour le coup : voici une autre expression qui s’est imposée ces derniers temps ! Elle est synonyme de : Cette fois-ci / Pour cette fois

A la recherche des aurores boréales – France Bienvenue

Et vous, racontez-nous:
– Avez-vous des souvenirs de voyage magnifiques comme Camille ? Donnez-nous des idées !
– On connaît beaucoup de choses grâce à internet. Mais quand on les voit en vrai, sur le terrain, de ses propres yeux, c’est irremplaçable et incomparable. Avez-vous vécu des expériences de ce genre et fait des découvertes sur notre terre qui vous ont vraiment marqués ou émus ?

Vous le savez sans doute, nos cours sont suspendus à partir de lundi, comme dans toutes les écoles et universités en France. Mais nous allons continuer nos publications malgré tout. Alors, nous vous disons à la semaine prochaine. N’oubliez pas de passer nous dire bonjour ici, ça nous fera plaisir. Portez-vous bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s