Une carrière menée tambour battant

On retrouve Ludivine pour la fin de sa conversation avec Jean-Michel. Elle nous explique aujourd’hui comment elle s’y est prise pour réussir ses reconversions, les qualités qui lui ont été nécessaires et ce qui a compté dans ses succès professionnels.
Et ce n’est sans doute pas fini !
Bonne continuation, Ludivine !

Ludivine, une carrière menée tambour battant (2) – France Bienvenue

Transcription
L: Ludivine / JM: Jean-Michel

JM : Je voulais savoir, tu parles de tes perspectives d’avenir avec Marseille Loisirs, et du coup, c’est quoi exactement pour toi ? Dans dix ans, par exemple, tu te vois où exactement ?
L : Alors, dans dix ans, je me vois quelque part un petit peu toujours directrice du groupe Marseille Loisirs, en espérant que nous… nous ayons pu d’ici là ouvrir encore plus de centres, j’ai envie de dire (1), sur Marseille et alentours (2), avec de nouvelles activités, etc … Parce que le monde du loisir, c’est un monde qui est… qui est vraiment très sympathique, qui demande énormément de travail, hein, attention (3) ! Mais où il y a un état d’esprit quand même assez famille et chaleureux. Donc ce monde-là me correspond, ça bouge (4), c’est très dynamique. Donc on en apprend tous les jours, en fait, voilà.
JM : Eh bien parfait ! Et je voulais savoir une dernière chose : lors de tes différentes reconversions, c’est quoi les points de friction, les plus grosses difficultés que tu as eues, en fait, que tu as rencontrées?
L : Alors, disons que je suis quelqu’un d’assez autonome. Au final, ma difficulté, dans mes différentes reconversions, a été, bon déjà (5) de trouver des financements parce qu’une reconversion, ça coûte cher. Donc j’ai pu mobiliser mon CPF.(6)
JM : Ah, les VAE (7) et tout ça.
L : Les OPCO (8), etc. tout ça pour trouver des financements sans trop sortir de ma poche (9), entre guillemets, parce qu’un master coûte quand même 12 000 €, hein !
JM : Ah ouais ! C’est pas négligeable (10).
L : Voilà, c’est pas négligeable. Donc j’ai pu trouver différents types de financements pour pouvoir poursuivre mes études. Donc au final, la plus grosse difficulté, j’ai envie de te dire, elle a été administrative. Après, moi, j’aime apprendre à distance parce que je suis suffisamment autonome pour le faire. Je sais que ça ne convient pas à tout le monde mais moi, en l’occurrence, oui, ça me convient parfaitement. Donc j’ai pu justement choisir mon temps de travail, etc… choisir le temps que j’allais consacrer à cette formation. J’ai volontairement choisi de faire mon master en dix-huit mois au lieu de le faire en vingt-quatre mois.
JM : Ah, d’accord.
L :Pour me challenger (11). Voilà. Je me suis prouvée que j’en étais capable en fait, hein. Donc voilà. Après, des difficultés, on en a tous en fait, hein, dans l’apprentissage au final, pour comprendre notre environnement, passer de la théorie à la pratique, parce que ça reste fondamental. Et en fait, on apprend aussi de ses erreurs. Tout le monde en fera, des erreurs dans le travail et on apprend à rectifier ça et à être de plus en plus performant, j’ai envie de dire.
JM : Du coup, en clair, tu as fait des études par correspondance, enfin… de manière indirecte, par ordinateur, si j’ai bien compris?
L : Ouais.
JM : Mais quand tu arrivais pas à un exercice, que tu arrivais pas à faire quelque chose, du coup, tu pouvais appeler ton professeur ? Ça se passait comment?
L : Alors en fait, durant mon master, j’ai eu un mentor qui était absolument exceptionnel, que je salue vraiment, qui était quelqu’un qui m’a, déjà, énormément challengée, donc qui me demandait plus que ce que… que le programme (12), entre guillemets. Et il m’a appris énormément de choses, pour pouvoir me débrouiller, me dépatouiller (13), j’ai envie de dire, de toutes les situations possibles. Donc grâce à lui, je sais faire une recherche, rapidement en fait, parce que la recherche, on peut y passer des heures. Mais moi, j’ai les… maintenant, les bons fonctionnements, en fait, voilà, la bonne méthodologie pour faire des recherches de manière rapide et trouver rapidement l’info dont j’ai besoin. Donc ça, c’est… c’est un gain de temps énorme, de savoir rechercher. Et ensuite, voilà, il m’a appris énormément de choses et c’est vrai que grâce à lui, j’ai pu vraiment performer (14). Et pour te dire (15), j’ai passé huit soutenances (16) durant mon master. Les personnes, les professeurs qui m’ont validé mes soutenances m’ont demandé à conserver celles-ci pour servir d’exemples à leurs élèves.
JM : Parce que tu as bien bossé (17), quelque part, oui. Et je voulais savoir si, à côté, du coup, tu avais repris l’armée ou pas ?
L : Oui. Oui, oui, j’ai une activité de réserve. J’ai souhaité quand même garder un lien avec ma famille de cœur en fait, hein, l’armée. Donc j’ai repris la réserve, ça fait maintenant cinq ans. Donc voilà. Ça a commencé en Lozère à la délégation militaire départementale 48, en centre opération, à faire beaucoup d’exercices sur le département et depuis que je suis rentrée à Marseille, donc j’ai repris la réserve à l’état-major de la zone sud et actuellement, je suis au bureau Activités, donc toujours dans la programmation d’exercices, de manifestations spécifiques, non spécifiques, voilà. C’est un boulot assez sympathique et qui me permet, voilà, d’entretenir ce lien avec l’armée.
JM : Alors, même si tu as, entre guillemets, quitté l’armée, tu as quand même gardé un lien avec eux puisque tu es encore dedans en fait.
L : Voilà, tout à fait. Je suis… J’ai un statut de militaire encore, mais militaire de réserve. Donc je peux être appelée à l’occasion pour…
JM : Tu peux partir en OPEX ou pas?
L : Tout à fait, oui, c’est possible, mais uniquement à ma demande.
JM : D’accord. Bon bah merci beaucoup, en tout cas, Ludo.
L : Mais de rien, Jean-Michel. Ça a été un plaisir.
JM : Merci, pour moi aussi.

Des explications :
1. j’ai envie de dire : expression qui ressemble plutôt à un tic de langage et qui n’est pas absolument nécessaire ! Avant, on disait par exemple : Disons…
2. sur Marseille et alentours : à Marseille et dans ses alentours, dans la région.
3. Attention : ici, cela signifie : Attention, ne vous trompez pas.
4. Ça bouge : les choses changent sans cesse et donc on ne s’ennuie pas.
5. Déjà : ici, cela signifie tout d’abord / premièrement
6. un CPF : un compte personnel de formation. Tout est expliqué ici.
7. une VAE : une validation des acquis de l’expérience. Cliquez ici si ça vous intéresse de comprendre comment ça marche.
8. les OPCO : les opérateurs de compétences. Encore un sigle pour désigner des organismes chargés d’accompagner et de financer la formation professionnelle en France.
9. sans trop sortir de ma poche : sans avoir trop à payer personnellement. On dit aussi : sans avoir trop à débourser
10. c’est pas négligeable = ça représente une somme.
11. Pour me challenger = pour me lancer un défi à moi-même.
12. le programme : dans les études, c’est la liste de tout ce qu’il faut étudier et maîtriser.
13. Se dépatouiller de quelque chose : se sortir d’une difficulté (familier)
14. performer : anglicisme adopté dans certains milieux professionnels. = obtenir des résultats, réussir
15. et pour te dire = pour illustrer ce que je viens de te raconter
16. une soutenance : c’est l’examen oral qu’on passe devant un jury après avoir rédigé un mémoire ou un dossier sur un sujet.
17. bosser : travailler (familier)
18. les OPEX : dans le milieu de l’armée, ce terme désigne les opérations militaires extérieures.

Une expression qui va bien à Ludivine : mener quelque chose tambour battant
Cela signifie qu’on conduit une action avec détermination et énergie.

Et vous ? Racontez-nous.
– Avez-vous déjà changé de voie dans votre carrière ?
– Aimez-vous être autonome ?
– Y a-t-il des gens qui vous ont beaucoup apporté dans vos études, dans votre parcours professionnel ?

A la semaine prochaine.

2 réflexions sur “Une carrière menée tambour battant

  1. Myriam dit :

    Nous sommes ravis de savoir que notre site contribue à votre apprentissage de la langue française et vous aide énormément. Continuez à visualiser ce que nous publions et si vous avez besoin de plus d’explications, faites nous en part, ça sera avec plaisir que nous vous répondrons!
    A bientôt 🙂

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s