L’ambition de Victoire

Si vous n’êtes pas encore dans la vie active, est-ce que vous savez néannmoins ce que vous voulez faire ? On dit que beaucoup de jeunes ont du mal à choisir le domaine dans lequel ils aimeraient travailler. Mais certains n’ont pas d’incertitudes à ce sujet. C’est le cas de Victoire, qui a expliqué à Myriam quels sont ses objectifs de carrière.

Transcription
M: Myriam / V: Victoire

M: Bonjour Victoire. Comment vas-tu ?
V: Bonjour Myriam, ça va. Et toi ?
M: Oui, ça va très bien, merci. Alors nous sommes là aujourd’hui pour parler de la Marine, que tu aimerais intégrer. Donc peux-tu nous dire en quoi consiste ton futur métier ?
V: Alors moi, je veux rentrer (1) dans la Marine Nationale (2) en tant que contrôleur aérien, c’est-à-dire que je suis chargée de surveiller l’espace aérien, donc tout ce qui se passe dans les airs, de faire décoller, de faire atterrir des avions, des hélicoptères, un peu tout ce qui vole. Et l’avantage, c’est que je peux le faire aussi sur la terre, mais aussi sur les bateaux.
M: Pourquoi veux-tu exercer ce métier et pas un autre ?
V: En fait, depuis que je suis toute petite, j’adore l’univers de l’armée, de la Marine et c’est un peu une histoire de famille, avec mes oncles qui étaient aussi dans l‘armée de l’air, dans la Marine, tout ça. Et il y a deux ans, j’ai effectué une formation militaire pendant un an dans la Marine Nationale et j’ai vraiment adoré l’ambiance qu’il y a, la camaraderie (3), l’entraide, tout ça. D’ailleurs, mes anciens camarades, aujourd’hui, ce sont mes amis que je garde encore, que j’ai en contact (4) tous les jours. Et pourquoi ce métier particulièrement ? Parce que j’adore l’aviation et j’adore la mer, et que ce métier, c’est une belle manière de concilier (5) les deux.
M: Et donc du coup, tu représentes bien la relève de ta famille, vu qu’il y a déjà eu des personnes de ta famille qui ont exercé dans la Marine.
V: C’est ça ! C’est moi qui prends la relève (6), qui prends la suite. C’est une belle histoire de famille qui continue.
M: Je doute pas (7) que tu seras une bonne relève !
V: Oh, c’est gentil !
M: Et qu’est-ce qui te passionne dans la Marine ?
V: Comme je disais, moi, ce qui me passionne dans la Marine, c’est vraiment la camaraderie, le fait que tout est carré (8), rien n’est laissé au hasard. On a son emploi du temps pour toute la journée, tu sais ce que tu dois faire en fait. Tu n’as jamais de temps perdu, tout est utilisé à bon escient (9). L’avantage avec la Marine, c’est qu’on est quand même en moyenne cent à cent cinquante jours en mer et moi qui adore naviguer, bah c’est le top, c’est super! J’admire aussi beaucoup, dans la Marine, les valeurs qui sont transmises dans la Marine, c’est-à-dire le dépassement de soi (10), la vie en équipage, en communauté – qui n’est pas toujours évidente pour tout le monde, surtout entre les hommes et les femmes, mais on fait avec (11) – le… avoir le sens des responsabilités (12) et puis surtout, il y a rien de plus beau que de défendre son pays.
M: Ah oui, bien sûr, là, je suis d’accord avec toi, c’est vrai ! Et pour ceux qui veulent intégrer (13) la Marine, quelles formations il faut suivre en fait ?
V: Alors il y pas vraiment de schéma type à suivre pour rentrer dans la Marine et comme dans tous les corps d’armée (14) d’ailleurs. Tu peux rentrer avec le bac (15) mais aussi sans. Tu peux avoir un bac+5 (16) comme (17) un bac+2. L’avantage, on te prend comme tu es, avec ce que tu as. Donc il y a pas de… Voilà. La seule différence qu’il va y avoir, c’est qu’il y a deux écoles dans la Marine, donc l’École des Sous-Officiers, donc c’est ceux qui sont moins gradés où là, tu vas rentrer de sans le bac à bac+2. Et après, il y aura l’Ecole des Officiers où tu vas rentrer à partir de plus de bac+2 et donc, tu auras un grade plus important dans la hiérarchie.
M: D’accord. Et toi, tu es rentrée dans laquelle d’école (18), du coup ?
V: Moi, l’École des Sous-Officiers, parce que j’ai eu que mon baccalauréat littéraire, il y a deux ans. Et j’ai essayé la fac et… la faculté, et c’est vraiment pas pour moi. Donc là, pour l’instant, je travaille et je m’entraîne sportivement.
M: D’accord. Bah, ça va. Au moins, tu t’occupes!
V: Voilà, je m’occupe, avec le but de rentrer d’ici 2022.
M: Et j’ai une question à te poser aussi : est-ce que tu te vois évoluer dans la Marine et occuper des postes à plus haute responsabilité?
V: Oui. Alors je ne suis pas déjà rentrée dans la Marine que je pense déjà aux concours internes (19) que je pourrai faire une fois que j’aurai eu passé tel concours pour avoir tel grade. Ensuite, il faudra que je fasse tel concours. Oui, oui, j’y pense et le but, c’est de monter le plus haut possible et d’avoir le plus de responsabilités possibles.
M: Et bah, j’espère de tout coeur que tu y arriveras et que ton ambition te poussera au meilleur. Merci beaucoup, Victoire, d’avoir répondu à mes questions et je te souhaite une très bonne continuation.
V: Moi aussi, c’était avec plaisir !
M: Merci beaucoup, Victoire, c’est gentil.

Des explications 
1. rentrer dans la Marine : on peut utiliser aussi le verbe entrer.
2. La Marine Nationale : il s’agit de la marine de guerre de la France. C’est une des composantes des forces armées avec l’Armée de terre, l’Armée de l’air et de l’espace, la Gendarmerie nationale et les services de soutien interarmées.
3. la camaraderie : les relations entre des camarades, l’entente entre eux basée sur la solidarité, l’entraide et la loyauté.
4. Que j’ai en contact : on dit plutôt : avec qui je suis en contact
5. concilier deux (ou plusieurs) choses : faire aller ensemble, rassembler.
6. Prendre la relève : succéder à quelqu’un, prendre sa suite dans une tâche, dans une fonction quand cette personne cesse de l’exercer.
7. Je ne doute pas que = je suis sûr(e) que / je n’ai aucun doute là-dessus.
8. Tout est carré : rien n’est flou ni approximatif
9. à bon escient: expression qui signifie de façon appropriée.
10. Le dépassement de soi : c’est le fait d’aller au-delà de ce qu’on pensait être capable de faire, avec courage.
11. On fait avec = on s’y habitue, on l’accepte et on agit quand même.
12. le sens des responsabilités : capacité à prendre des décisions, de façon responsable
13. intégrer (l’armée, une école, etc.) : entrer / rentrer dans…
14. un corps d’armée : une des composantes de l’armée
15. le bac : mot abrégé qui signifie baccalauréat, diplôme qui ouvre l’accès à l’enseignement supérieur.
16. bac+2 / bac+5 : niveau d’études qui correspond à 2 ans / 5 ans d’études supérieures après l’obtention du baccalauréat.
17. Comme : ici, cela signifie : aussi bien, également
18. laquelle d’école = normalement, on dit soit dans quelle école ?, soit dans laquelle ? A l’oral, de façon familière, on peut avoir cette combinaison des deux formes, avec au milieu « de ».
19. Un concours interne: un examen avec un nombre précis de places qu’on passe à l’intérieur d’une administration par exemple. Il n’est ouvert qu’aux gens qui sont déjà en poste.

Pour juste écouter cette conversation :
L’ambition de Victoire – France Bienvenue

Certaines générations n’ont pas du tout eu d’attirance pour les carrières militaires, bien au contraire. Mais depuis quelques années, on dirait que l’armée est un débouché envisagé par un certain nombre de jeunes Français. Voici un article qui raconte cette tendance : Phénomène: ces jeunes qui rêvent de l’armée.
« Ils sont de plus en plus nombreux, filles et garçons, à s’engager, en quête d’une vie structurée et d’une forme de reconnaissance. Reportage. »

2 réflexions sur “L’ambition de Victoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s