Travailler autrement

Voilà presque un an que la vie telle que nous la connaissions a changé, au rythme des confinements, déconfinements, couvre-feux successifs. Et bien sûr, notre manière de travailler à tous a dû évoluer, très brutalement. Les mots télétravail, distanciel, présentiel font désormais partie de notre vocabulaire quotidien. Pour certains, tout cela est synonyme de souffrance et source d’innombrables problèmes. Pour d’autres, ce tournant était déjà dans l’air avant la crise sanitaire. Fabienne nous apporte aujourd’hui son éclairage sur cette situation inédite.

Transcription
M: Myriam / F: Fabienne

M : Bonjour à tous. Aujourd’hui, je suis avec ma maman, Fabienne, et nous allons parler du télétravail. Alors, première petite question : est-ce que tu peux nous expliquer pourquoi et comment vous en êtes venus à faire du télétravail ?
F : Alors moi, à mon niveau (1), au niveau de l’entreprise, le télétravail a été mis en place à titre expérimental (2) en septembre 2019. Donc en principe, c’était parti (3) pour une année d’expérience et à la fin de laquelle, après, soit c’était développé, soit c’était… ça restait en l’état (4). Et en fait, le télétravail, eh ben, a pris un développement et un essor (5) avec la crise du… de la Covid-19 (6), où, bah malgré nous (7), nous nous sommes tous retrouvés plus ou moins – enfin quand les fonctions le permettaient – en télétravail. Donc j’ai été outillée (8) en informatique par mon entreprise, pour me permettre donc d’assurer la continuité du service. Et ça ne m’a pas changé énormément au niveau de mon organisation, si ce n’est (9), bien évidemment, que le travail que j’effectuais auparavant en me rendant à mon bureau, là, je l’effectuais à la maison. Alors bon, c’est un peu particulier parce que je n’ai pas de pièce bien précise pour télétravailler, donc j’appelle ça mon « bureau mobile », c’est-à-dire c’est sur la table de la salle à manger! Mais au moins, ça met un peu de piquant (10) dans la maison. Les… Mes filles sont autour et mon mari aussi. Et tout le monde donc est plus ou moins en télétravail : les filles avec les cours à distance et moi, sur la table de la salle à manger.
M : OK. Et est-ce que tu peux me dire quels jours tu es en télétravail et quels jours tu es sur place en présentiel ?
F : Alors donc là, pour l’instant, on est en travail à distance lié donc à la crise sanitaire, le télétravail a été mis en place et complètement développé à compter (11) d’octobre 2020. Donc là, je suis deux jours sur site à mon bureau et trois jours à la maison. Mais après, lorsque le travail… le travail aura été acté (12), en principe (13), moi, j’ai opté pour deux jours de télétravail à la maison.
M : D’accord. Et dernière petite question : est-ce que tu peux nous dire rapidement ton… ton opinion sur le télétravail ?
F : Le télétravail, c’est très bien, ça évite le stress, le matin, à se préparer, à courir derrière le… le bus et le métro. Moi, à la maison, ça ne me désorganise pas du tout. Et comme j’y retourne quand même deux jours par semaine, ça me permet de garder un contact avec l’équipe et avec les collègues de bureau, ce qui est quand même important et essentiel.
M : D’accord, OK, merci beaucoup. Et n’oubliez pas que vous pouvez retrouver plus de contenu sur notre site Francebienvenue1.fr. Bye bye !

Des explications :
1. à mon niveau / au niveau de… : en ce qui me concerne / en ce qui concerne…
2. à titre expérimental : pour tester un nouveau fonctionnement, une nouvelle organisation
3. c’était parti pour un an : c’était mis en place pour un an
4. rester en l’état : rester inchangé
5. prendre de l’essor : se développer vraiment
6. le ou la covid-19 ? : le genre des noms est un vrai problème pour les Français ! Une majorité de Français ont commencé par dire LE covid-19, en pensant au mot virus, qui est masculin. Puis on nous a expliqué qu’il fallait dire LA covid-19, parce que c’est UNE maladie. Donc faites comme vous voulez car vous entendrez les deux, avec probablement davantage de gens qui utilisent toujours le masculin. Vous ne trouvez pas que c’est un débat essentiel?
7. Malgré nous : sans le vouloir, sans l’avoir réellement choisi
8. outillée : équipée
9. si ce n’est que… : sauf, excepté
10. mettre du piquant : rompre la routine, donner plus de caractère à quelque chose qui n’en a pas vraiment
11. à compter de : à partir de cette date
12. acter quelque chose : décider officiellement quelque chose
13. en principe : normalement (= il est prévu que c’est ce qui se fera.)

Pour écouter la conversation:
Travailler autrement

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?
– Trouvez-vous des avantages au télétravail si vous en faites ?
– Pensez-vous que certaines entreprises devraient garder cette nouvelle organisation même quand tout ira mieux ?
– Qu’est-ce qui vous manque le plus si vous travaillez maintenant de chez vous ?

A la semaine prochaine.

5 réflexions sur “Travailler autrement

  1. Gabrielle dit :

    Bonjour Anne et l’équipe de France bienvenue,

    Je ne viens plus assez souvent sur votre blog. Mais j’ai tort, c’est toujours aussi bien ! Bravo !

    Que 2021 soit une belle année pour vous tous !

    Gabrielle, de Gabfle

    J'aime

    • France Bienvenue dit :

      Bonjour Gabrielle,
      Merci pour ton passage ici et tes voeux ! J’espère que tout va bien pour toi. On s’est un peu perdues de vue. On pourrait réparer ça!
      Merci pour l’équipe. Ce n’est pas si facile que ça en ce moment mais ils ont bien pris les choses en main. Et comme les voyages ne sont pas vraiment possibles en ce moment, on dirait que ça permet à des visiteurs d’entretenir leur français. Tant mieux !
      Bonne année à toi aussi (juste avant la fin du mois de janvier!)
      A bientôt
      Anne

      J'aime

  2. gladys moinard dit :

    en effet, le télétravail nécessite une préparation et un accompagnement ! : dans le confinement actuel, pour beaucoup, ce n’est pas à proprement parler de télétravail, mais de travail à domicile en mode dégradé ! il faut prendre en compte l’inadaptation du matériel de télétravail ou du bureau à domicile qui peut engendrer des risques physiques (musculo-squelettiques, visuels, électriques…) liés à leur mauvaise ergonomie ou à une installation défectueuse, des risques psychologiques sont aussi importants : perte des limites entre vie professionnelle et privée ! : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/fiches-metier/la-prevention-des-risques-du-teletravail

    J'aime

Répondre à sali Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s