Carla fait le bilan de son année

Carla a choisi de faire sa deuxième année en alternance, contrairement à Myriam qui a continué dans la voie « classique ». Elle nous explique aujourd’hui les raisons de son choix et comment elle s’est adaptée à cette façon de poursuivre ses études.

Voici cette conversation :

Transcription
C : Carla / M: Myriam /A : Anne

A : Donc Carla, vous avez passé un an en alternance et ça veut dire que vous aviez une partie à l’université, enfin à l’IUT, une partie de la semaine et le reste de la semaine, dans une entreprise. Donc je voudrais savoir si c’était… si finalement, ce choix était un bon choix pour vous.
C : Alors oui, tout à fait. J’ai pas encore fait un an et…
A : Oui, c’est vrai !

C : Mais oui, oui, ça me plaît beaucoup. Et je suis en cabinet d’expertise comptable (1) et ça se passe très bien (2) et… Pourquoi j’ai choisi de faire l’alternance ? C’était pour l’expérience professionnelle. On est dans une filière de comptabilité et finance et du coup, voir comment ça se passe vraiment sur le terrain (3), c’était important. Et aussi par rapport au projet de l’année prochaine de partir à l’étranger, il me fallait… il me fallait des moyens financiers.
A : Ah, d’accord ! Vous avez mis de l’argent de côté (4). Eh oui.
C : C’est en partie pour ça que j’ai pris… que j’ai fait ce choix cette année.
A : Eh oui, ça change tout quand même d’avoir un salaire comme ça, régulier, tous les mois (5) et…
M : Le point, je trouve, qui est bien, c’est que ce que l’on apprend, donc c’est le côté théorique, on peut le mettre en mode pratique de manière assez rapide. Donc ça, je trouve… Je trouve que c’est le bon point de faire alternance, quoi.
A : Vous êtes d’accord, Carla ? Il y a pas eu de coupure entre… ? Parce que quelquefois, il y a des étudiants qui disent : « Bon, il y a ce qu’on fait à l’IUT et puis le monde du travail, c’est vraiment autre chose. » Vous, vous avez eu l’impression de pouvoir utiliser des choses que vous appreniez à l’IUT… Non ? Pas trop trop ?
C : Pas grand-chose, non ! Non, pas beaucoup.
A : C’est complètement différent ?
C : Bah oui, c’est très différent. Oui, forcément, ça sert. Mes cours, ils servent mais pour les connaissances théoriques comme le disait Myriam. Mais après, sur le terrain, c’est pas pareil : tout ce qui est plutôt juridique, les relations avec les clients. On nous prépare pas forcément à ça et on l’apprend sur le tas (6), quoi.
A : Et vous aviez des bons tuteurs, enfin un bon… des personnes autour de vous qui vous ont bien guidée ?
C : Oui, oui, j’ai une tutrice qui me suit au cabinet – enfin, ils sont deux actuellement à me suivre. Mais oui, ils m’aident beaucoup, ils m’aident beaucoup et ils sont patients parce que du coup, comme c’est la première fois que je travaille en cabinet, j’ai… j’ai un peu peur de faire faux (7) ou… Je suis pas assez autonome et ils sont vraiment là pour me guider. Ils m’aident beaucoup.
A : Et ça veut dire que au niveau professionnel, vous aimeriez continuer dans cette voie-là, après l’année à l’étranger ?
C : Je suis pas sûre mais c’est quelque chose qui pourrait me plaire, oui.
A : Et je suppose que les gens qui sont donc en cabinet comme ça, enfin c’était des gens plus âgés que vous.
C : Bah oui !
A : Donc du coup, vous aviez moins d’interactions avec vos camarades du même âge, en quelque sorte. Ça vous a manqué ou pas ?
C : Non, pas forcément. Non, parce qu’ils sont… ils sont pas très vieux et ils sont vraiment très sympathiques ! Non, ça m’a pas manqué plus que ça (8). Puis comme j’ai les cours à côté (9), je vois quand même tous mes camarades de classe…
A : Parce qu’il y a des étudiants qui disent ça quelquefois, qui disent que bon finalement, c’est… On passe dans un monde d’adultes entre guillemets (10) et souvent, bon je sais pas (11), les gens ont une famille, ils ont des enfants. Donc il y en a qui trouvaient que c’était au départ un petit peu… Ils se… Ils voyaient pas les points de… les points communs, les sujets de conversation, tout ça. Il y en a qui avaient trouvé que c’était pas facile. Bah tant mieux, pour vous, si c’est bien ! Vous avez un pied dans les deux mondes. Qu’est-ce que vous avez trouvé difficile par exemple, au début ? Vous êtes timide en général ou pas ? Non ? Pas trop.
C : Oui, oui.
A : Un peu quand même ?
C : Oui, oui, je suis plutôt timide. Oui, ça c’était un peu compliqué par rapport aux clients, répondre au téléphone, après, voir les clients en face à face, c’était un peu compliqué mais sinon, ça va, parce que je suis tout le temps accompagnée.
A : Donc ça vous a donné bien confiance, en fait.
C : Oui.
A : Eh oui, ça peut être quelque chose de très positif, par rapport à un cursus… disons, normal (12), entre guillemets, hein, ça peut…
C : Après, en cursus normal, ils font quand même un stage, hein, ils font un stage en entreprise (13). C’est moins long mais il font quand même deux mois à peu près, ou trois mois peut-être.
A : Oui. Myriam, vous… Alors pourquoi vous n’aviez pas choisi l’alternance par exemple, vous, Myriam ?
M : Parce que nous, on nous avait dit que c’était assez compliqué de suivre le rythme scolaire d’un côté et de suivre le rythme pro (14) d’un autre. Du coup, j’ai préféré ne pas me lancer (15) dans ce genre de choses. Je me suis dit que peut-être que j’arriverais pas à suivre, peut-être qu’à un moment donné, j’aurais quelques difficultés. Donc je me suis dit que j’allais continuer dans la voie…
A : Oui, habituelle. D’accord. Et Carla, qu’est-ce que vous en dites (16) justement, le fait de concilier les deux mondes ? Vous avez trouvé ça bien ou difficile ?
C : Non, c’est difficile. Enfin pour moi, personnellement, c’est difficile. Peut-être que ça se passe mieux pour d’autres personnes. Mais les journées de cours, elles sont très longues. Et après, les journées de travail, c’est comme des gens… des adultes normaux qui travaillent. Donc on finit tard, on commence tôt et entre temps, on doit travailler nos cours et faire nos devoirs. Enfin, on n’a plus trop le temps. Le weekend, du coup, on travaille… on bosse (17) pour l’université et on n’a plus trop de temps à nous.
A : Mais on est riche !
C : On n’est pas riche !
A : Non, pas vraiment. Mais bon ! Et alors par exemple, dans la suite de vos études, quand vous reviendrez d’Ecosse, vous avez envie de continuer quelque chose avec de l’alternance ou vous voyez revenir, assise sur les bancs de l’université, toute la journée, toute la semaine ?
C : Je pense que je referai peut-être pas de l’alternance, en tout cas, peut-être pas les premières années, parce que c’est compliqué et là, enfin, cette année, j’en ai vraiment fait pour financer l’année prochaine.
A : D’accord.
C : Comme après, je repartirai sûrement pas une année entière, j’en aurai moins besoin et l’université, c’est censé être plus compliqué que l’IUT, où on est actuellement. Donc je préfère me concentrer sur les cours.
A : Bon, bah écoutez, je vais vous souhaiter une bonne soirée et puis je vous dis à bientôt en tout cas.
M : A bientôt.

Des explications:

  1. un cabinet d’expertise comptable : les experts comptables et les comptables qui y travaillent gèrent la comptabilité de toutes sortes de clients et les conseillent sur la gestion de leur entreprise.
  2. ça se passe très bien : tout va bien. Le contraire, ce serait : ça se passe mal / très mal.
  3. sur le terrain : dans la réalité, donc ici dans une entreprise, dans le monde du travail
  4. mettre de l’argent de côté : économiser son argent, ne pas le dépenser
  5. un salaire régulier : les alternants sont payés. (Mais bien moins qu’un salarié. Regardez le tableau ci-dessous)
  6. apprendre quelque chose sur le tas : apprendre directement sur le lieu de travail, sans formation préalable. On dit par exemple de quelqu’un qui n’a pas suivi de cours, de formation : Il s’est formé sur le tas.
  7. faire faux : faire une erreur. On utilise souvent cette expression à propos d’un examen, d’un test, d’un exercice : J’ai fait faux = je me suis trompé.
  8. ça me manque pas plus que ça : ça ne me manque pas vraiment
  9. les cours à côté : les cours en parallèle
  10. entre guillemets : en quelque sorte
  11. bon je sais pas : c’est une façon de chercher ses mots à l’oral. (familier)
  12. en cursus normal : il s’agit des études organisées sans alternance, où tous les étudiants suivent tous les cours. C’est ce qui était la norme avant que l’alternance se développe.
  13. un stage en entreprise : une période de formation de plusiuers semaines en entreprise pour un étudiant. Si le stage dure huit semaines au maximum, les entreprises ne sont pas obligées de payer les stagiaires. Au-delà de huit semaines, les stagiaires reçoivent entre 500 et 600 euros par mois.
  14. pro : professionnel (familier)
  15. se lancer dans quelque chose : commencer à faire quelque chose, démarrer une activité
  16. Qu’est-ce que vous en dites ? = Qu’est-ce que vous en pensez ?
  17. bosser : travailler. Ce verbe est plutôt familier. Mais bizarrement, on peut dire de quelqu’un que c’est un bosseur / une bosseuse, et dans ce cas, ce n’est plus aussi familier que le verbe lui-même !

Combien gagnent les alternants ?
Il y a plusieurs critères à prendre en compte :

A la semaine prochaine !

2 réflexions sur “Carla fait le bilan de son année

  1. Jordan dit :

    Merci Carla, Myriam, Anne et toute l’équipe de France Bienvenue pour vos conversations récentes. Vos projets en Ecosse et en Finlande vont être un grand changement pour vous deux, mais je pense que vous allez être très heureuse d’avoir l’expérience.

    Je voulais aussi vous remercier pour vos conversations et les transcriptions de toute cette année. Elles ont été très intéressantes, avec beaucoup d’humour et sujets variés. C’est tellement utile pour ceux qui apprennent votre langue, comme moi. J’imagine aussi qu’il y a eu beaucoup de défis cette année, surtout pour travailler en groupe.

    Merci beaucoup, et bonne chance pour tous vos projets !

    Jordan

    J’aime

    • Myriam K de l'équipe dit :

      Merci beaucoup Jordan pour ton commentaire. Ça a été un très grand plaisir pour moi et pour toute l’équipe d’animer ce site chaque semaine et de varier les sujets. Nous sommes contents que tu aies apprécié tout ce contenu et toutes ces publications. Nous espérons que tu continueras de consulter le site et qu’il te sera toujours autant utile dans ton apprentissage de la langue française.
      En te souhaitant beaucoup de succès et de réussite également 🙂

      J’aime

Répondre à Jordan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s