Ça plane pour lui !

Bonjour à tous. Voici aujourd’hui une nouvelle conversation pour vous faire découvrir une passion assez peu commune: l’aéromodélisme. Est-ce que vous connaissez ? Nous vous laissons écouter Jean-Marc, un vrai passionné depuis plus de neuf ans à qui Camille est allée rendre visite. Il nous emmène dans l’univers de ses avions. Et il en a beaucoup !

Transcription 
JM : Jean-Marc / C : Camille

JM: Bonjour, je m’appelle Jean-Marc. Je suis passionné d’aéromodélisme depuis à peu près neuf ans. Je pratique différentes formes d’aéromodélisme, du moteur acrobatique au planeur de vitesse, au planeur de voltige, au planeur de… thermique, l’hydravion aussi. Voilà, j’ai une vingtaine de modèles à peu près.
C’est une passion qui nécessite (1) beaucoup de persévérance, d’entraînement. Il faut être très pointilleux (2), très sérieux. (Il) faut faire des checklists (3). La moitié du vol se fait au sol, donc la préparation de l’avion et c’est une passion qui vous rend (4) beaucoup de bonheur. C’est une fois que vous êtes en l’air (5) que vous pilotez votre avion, c’est une sensation formidable. Vous pouvez rester très longtemps, vous vous battez pas contre le vent en fait, vous vous servez du vent, vous faites ami (6) avec le vent. C’est.. c’est un grand bonheur, quoi ! Voilà.
Donc pour cela, bah, il me faut des avions. Donc soit je les achète neufs et je les monte (7), je les équipe. Il y a beaucoup d’électronique, beaucoup de sécurité. C’est pas évident la première fois, il faut… faut bien apprendre. Soit j’achète des avions plus chers, parce qu’il y en a quelques-uns qui valent très, très cher, et je les répare ou alors je les achète déjà réparés et… et voilà. Ça me permet…
C : Quelle taille ils font?
JM : Alors j’ai des modèles qui font 60 centimètres, qui vont très, très vite : j’ai des modèles qui dépassent les 200km/h (8). Et j’ai des modèles… J’ai eu un modèle qui faisait 5,50m (9) et qui n’existe plus. Il a, suite à (10) une rencontre avec le sol un peu non voulue on va dire, voilà, je l’ai broyé (11). Après, en général, je vole avec des modèles de 3 à 4 mètres. C’est ceux qui… Ce sont les plus courants, voilà. Donc pour le moteur, pour le vol avec moteur, donc c’est un moteur électrique en général. J’ai aussi un moteur thermique que j’utilise beaucoup moins. Donc pour le moteur électrique, on utilise… On va sur une piste (12), une piste donc il faut une licence (13), il faut des autorisations. C’est une piste goudronnée, avec des règles, tout ça, qu’il faut respecter. Et pour le vol planeur, on va sur des pentes (14) et avec le vent, il faut que le vent vienne face à la pente, qu’il remonte le long de la pente et nous, on est tout en haut et on jette les avions là. Et on se sert du vent pour garder les planeurs en l’air. Voilà.
J’y étais encore ce matin et je peux vous dire c’est le pied intégral (15) ! Voilà.
C : Merci!

Des explications:
1. nécessiter : on peut dire aussi demander : une passion qui demande…
2. pointilleux : très attentif aux détails.
3. une checklist : les Français emploient cet anglicisme, notamment dans les domaines techniques. En français, ce serait plus long : une liste de points à vérifier, à contrôler. C’est pour ça que nous adoptons des termes anglais.
4. qui vous rend beaucoup de bonheur : on dit plutôt : qui vous donne / vous procure beaucoup de bonheur. Ou alors: qui vous rend très heureux
5. une fois que vous êtes en l’air = une fois que / quand l’avion est dans les airs
6. faire ami avec : expression familière qui indique qu’il ne faut pas aller contre le vent mais s’en servir de façon harmonieuse.
7. monter un avion : assembler les différentes pièces
8.200 km/h : 200 kilomètres par heure
9. 5,50 m : c’est ce qu’on écrit et on dit : cinq mètres cinquante
10. suite à : après, à la suite de
11. broyer : synonyme de détruire
12. une piste = une piste dans un aérodrome, d’où les avions décollent et où ils atterrissent. (une piste d’atterrissage, de décollage)
13. une licence : il faut être licencié d’une organisation dans ce domaine et donc être certifié. Tout est expliqué ici.
14. une pente : c’est lorsque le terrain monte ou descend. Ce n’est pas plat.
15. C’est le pied : expression qu’on emploie pour exprimer un grand plaisir, un grand bonheur = c’est génial, c’est super. (familier) Et avec « intégral », c’est encore plus fort !

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’aéromodélisme, allez sur le site de la Fédération Française d’Aéromodélisme.
Voici leur définition, très complète, de ce loisir:
« L’aéromodélisme regroupe toutes les disciplines qui ont pour but de faire voler un aéromodèle, véritable machine volante en réduction. Cet aéromodèle pourra prendre la forme d’un avion, d’un planeur, d’un hélicoptère, d’une montgolfière, pour les types de machines les plus courantes… Mais il pourra aussi être le fruit de l’imagination… ou être la réplique d’un engin volant existant ou ayant existé. On parle dans ce cas de maquette volante. »

A la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s