A son compte

Dans cette conversation, vous allez rencontrer Loriane. Loriane est dans la vie active depuis plusieurs années. Elle a d’abord travaillé en entreprise comme salariée. Mais un jour, elle a eu envie de se mettre à son compte. Elle a raconté à Alexane comment ça se passe désormais pour elle en tant que chef de sa petite entreprise.

Transcription :
A : Alexane / L : Loriane

A : Alors du coup comme je t’avais dit, est-ce que tu peux me dire un peu ce que tu fais, pourquoi, et tout ? Est-ce que tu peux m’expliquer ?
L : Oui, un petit peu. Donc j’ai monté mon entreprise en 2018. C’est une société (1) de déstockage. Nous sommes grossistes.
A : D’accord. Et ça s’agit en quoi ? (2)
L : Alors en fait, nous rachetons tout type d’invendus (3) qu’il peut y avoir sur n’importe quels produits.
A : D’accord, donc on peut avoir de tout, quoi.
L : On peut avoir de tout. (4)
A : Gels douche…
L : Exactement. Notre spécialité, c’est le vin et l’alimentaire. Est-ce que je… Tu veux que je donne un exemple ?
A : Oui, ouais.
L : Donc, admettons un producteur de vin produit 100 000 bouteilles sur l’année. A la fin, il lui reste toujours un petit reliquat. Donc ces 1 000 ou 2 000 bouteilles qu’il lui reste, nous, on va lui racheter moins cher et…
A : D’accord.
L : … on va le revendre sur un circuit spécialisé.
A : OK. Donc du coup, vous faites une petite marge ? (5)
L : Oui, bien sûr.
A : OK. Donc c’est ça qui vous permet de…
L : Exactement.
A : … d’avoir un salaire.
L : C’est la marge entre l’achat et la vente qui permet de… de gagner notre vie, une fois, évidemment, les charges sociales déduites. (6)
A : Oui, forcément (7). Et du coup, tu as des employés ?
L : Oui, j’en ai une pour l’instant et je suis en train d’en recruter une deuxième.
A : D’accord, oui, parce qu’il faut expliquer que c’est une petite entreprise.
L : Oui, voilà, c’est une toute petite entreprise qui a… qui a pas pour ambition d’avoir une vingtaine de salariés. Le but, c’est de rester à petite échelle.
A : OK. Est-ce que tu as d’autres… Est-ce que tu as des conseils par exemple ? Pour monter, pour se lancer.
L : Pour monter une entreprise ? (8)
A : Oui.
L : Il faut avoir… se rapprocher de bons conseils d’un cabinet comptable puisque les statuts juridiques sont importants. Les responsabilités juridiques sont engagées, donc il faut quand même faire attention là où l’on va. Non, après, être sûr de son projet économiquement, socialement puisque tout démarre tout de suite, donc il faut… faut… faut pouvoir répondre aux attentes des organismes (9) tout de suite.
A : Oui, et du coup, quand tu as commencé, tu étais toute seule ?
L : Quand j’ai commencé, j’ai démarré tout de suite avec une seule employée qui était ma commerciale (10). J’ai démarré à travailler de chez moi par exemple. Nous avons pris un local (11) plus tard quand l‘entreprise a pu grandir.
A : OK. Et avant ça, par exemple, tu avais déjà… Tu as déjà eu une expérience, quoi.
L : Oui, je travaillais dans une entreprise similaire pendant… pendant quatre – cinq ans et c’est en travaillant dans cette entreprise qu’il m’est venu l’idée de monter mon entreprise.
A : D’accord ! Bon, bah je pense que ça suffit, hein. Je t’ai posé pas mal de questions. Merci en tout cas.
L : De rien.

Des explications :
1. une société : synonyme de une entreprise. On peut aussi utiliser le mot une boîte, mais c’est très familier.
2. Cette question n’est pas correcte. Soit on dit : Et il s’agit de quoi ? Soit on demande : Et ça consiste en quoi ? A l’oral, où tout va très vite dans le cerveau, il y a parfois des téléscopages entre plusieurs expressions.
3. Les invendus : ce terme désigne les produits qui n’ont pas été vendus et qui encombrent les rayons des magasins et donc qu’il faut déstocker.
4. Avoir de tout : avoir des produits très variés, de toutes sortes. Dans cette expression, il ne faut pas oublier la préposition « de ». C’est différent de : avoir tout / tout avoir, qui signifie avoir la totalité.
5. faire une marge : faire un bénéfice
6. une fois les charges sociales déduites = après avoir déduit les charges sociales, c’est-à-dire toutes les cotisations obligatoires (assurance maladie, assurance vieillesse, assurance accident du travail, etc., tout ce qui est déduit du salaire brut)
7. forcément = obligatoirement
8. monter une entreprise = créer une entreprise
9. les organismes = les administrations, les banques, etc. qui encadrent la création et le fonctionnement des entreprises.
10. Une commerciale (un commercial, des commerciaux) : ils sont chargés de développer les ventes auprès des clients de l’entreprise.
11. Un local (des locaux) : une ou plusieurs pièces dans un bâtiment destinées à une activité (commerciale ou autre)

Pour simplement écouter cette conversation :
A son compte – France Bienvenue

Comnent créer une entreprise en France ? Faites un quizz ici !
Vous y découvrirez tous les termes liés à ces démarches.

Et vous ?
– Etes-vous salarié en entreprise ou êtes-vous à votre compte ?
– La majorité des femmes travaillent-elles dans votre pays et sont-elles aussi chefs d’entreprise ?

A la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s