On vous pose la question

Parmi les matières au programme de son diplôme, Dina, comme tous les étudiants, a des préférences. Aujourd’hui, elle nous parle de ce qu’elle a eu à faire dans un module qui s’appelle Applications Professionnelles Statistiques. Bien sûr, il y a des chiffres et des calculs. Mais finalement, ce n’est pas qui lui a le plus plu !

Transcription :

Bonjour à tous ! Alors, aujourd’hui je vais vous parler d’un sondage que j’ai partagé sur le compte Instagram de France Bienvenue il y a quelques semaines. Pour ceux qui sont abonnés, vous avez pu le voir. C’était un sondage qui concerne (1) les études, plus précisément une matière qui s’appelle Applications Statistiques, où justement on devait faire un sondage sur n’importe quel thème. Le thème était libre, c’était à nous de le choisir.

Après avoir terminé le sondage, fait toutes les questions, il fallait qu’on le partage pour obtenir des réponses et justement pouvoir analyser ces réponses-là, d’où le fait qu’on le fasse en Statistiques. Alors par exemple, dans notre sondage, on a posé la question « Vous êtes une femme ou un homme ? » Et on a aussi posé : « Quelle est votre fréquence de consommation de restauration rapide ? »
Avec une méthode statistique, par exemple le test d’indépendance, il fallait qu’on croise ces deux questions. Avec des calculs, il fallait que premièrement, on essaye de trouver une hypothèse. Dans ce cas-là, vu qu’on (2) a sélectionné ces deux questions, on pourrait se demander s’il y a un lien entre le fait d’être une femme ou un homme et le fait de consommer plus ou moins la restauration rapide, c’est-à-dire Quick, Mcdo, Burger King, KFC.
Donc pour répondre à cette hypothèse, il fallait utiliser la méthode du test d’indépendance. Pour ça, il fallait faire trois calculs. Le premier calcul consistait à calculer les effectifs théoriques. Ensuite, il fallait calculer le khi2, pour ensuite se référer à la table du khi 2. Je vous parle de ça mais vous allez sûrement peut-être (3) pas bien comprendre parce que c’est vrai que c’est un peu complexe ! Donc pour se référer à la table du khi2, il fallait imaginer un risque de 5%, pour ensuite pouvoir lire les données qui correspondent au khi2, pour ensuite trouver une valeur. Et si cette valeur est inférieure au khi2 et que le khi2 est supérieur, on pourra alors dire dans ce cas-là qu’il y a une dépendance entre le fait d’être une femme ou un homme et le fait de consommer plus ou moins de la restauration rapide. Par exemple, on pourrait imaginer qu’un homme serait moins motivé (4) à cuisiner ou qu’il ne sait pas cuisiner. Du coup, il va privilégier le fait (5) de se faire livrer son petit Mcdo, son petit KFC (6), enfin voilà, quoi !

Mais au-delà (7) des statistiques, ce qui m’a vraiment plu dans ce devoir-là, c’était de faire les sondages et surtout analyser les réponses et essayer de m’intéresser aux habitudes des gens, parce que ça m’intéresse d’analyser les comportements humains, c’est-à-dire ce qu’ils consomment, pourquoi ils préfèrent ça, ils préfèrent ça ou ça. D’ailleurs dans notre sondage, on avait mis d’autres questions comme : « Quelle est votre catégorie socio-professionnelle ? », c’est-à-dire étudiant, cadre (8), ouvrier, ce que la personne fait dans sa vie. C’était intéressant justement de voir, pour une personne qui n’est pas étudiante par exemple, qui est cadre, est-ce que, en temps de COVID et avec tout ce qui se passe, elle va consommer plus de restauration rapide que ce qu’elle faisait avant.

Enfin bref, c’était vraiment très intéressant et je tiens à remercier justement toutes les personnes qui ont participé à mon sondage quand je l’ai partagé sur la story du compte de France bienvenue sur Instagram.

Des explications

  1. qui concerne : Dina veut dire que c’est un sondage réalisé dans le cadre de ses études.
  2. vu que : comme, puisque (plus familier)
  3. sûrement peut-être : ces deux mots ne devraient pas aller ensemble, puisqu’ils sont contraires. Mais à l’oral, on enchaîne souvent les idées très vite et cela donne des associations de mots qu’on ne ferait jamais à l’écrit.
  4. motivé à : il vaut mieux dire motivé pour faire quelque chose.
  5. privilégier quelque chose : préférer quelque chose
  6. son petit McDo, son petit KFC : les Français utilisent le nom de l’entreprise (qu’ils abrègent) pour désigner les sandwiches eux-mêmes. L’adjectif « petit » ne renvoie pas du tout à la taille ici. On l’emploie très fréquemment de cette manière: On va se faire un petit McDo. / Je mangerais bien une petite pizza. Ou dans d’autres situations : Qu’est-ce que tu dirais d’un petit ciné ce soir? / On a passé un bon petit weekend.
  7. au-delà : en plus de
  8. un cadre : dans une entreprise, c’est un salarié qui a des réponsabilités et prend des décisions. Il a des fonctions d’encadrement, de direction.

Si des chiffres tout frais vous intéressent sur la restauration rapide et la vente à emporter, voici un petit bilan sur France Info.

Qu’en pensez-vous ?
– Est-ce que vous avez personnellement davantage fréquenté les établissements de restauration rapide ces derniers mois ?
– Les restaurants sont-ils ouverts dans votre pays ?
– Quelles sont les matières qui vous plaisent particulièrement ou vous ont plu dans vos études ?

A la semaine prochaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s