Des friandises maison

Etes-vous gourmands ? Craquez-vous pour des petites douceurs ? Allez, aujourd’hui c’est dimanche, on se laisse tenter : Dina nous a préparé une recette qui devrait plaire à tous ceux qui ont le bec sucré !

Bonjour à tous !  J’espère que vous allez bien. Alors, aujourd’hui, je vais vous parler d’une recette que j’apprécie tout particulièrement. C’est une recette que je fais souvent pour l’anniversaire de mes proches ou pour pour mes anniversaires à moi, ou encore par envie. C’est vraiment l’une de mes recettes favorites parce qu’elle est vraiment simple à faire, malgré qu’il faut être… Si on veut avoir une belle présentation esthétique, faut (1) être très rigoureux, minutieux (2) et soigner son travail. Mais sinon, malgré ça, ça reste simple puisqu’elle demande pas beaucoup d’ingrédients.

Elle peut se faire avec différentes bases de gâteau, c’est-à-dire autant (3) des gâteaux que l’on fait nous-mêmes à la maison, que des gâteaux, des biscuits qu’on peut trouver en grande surface (4), chez l’épicier du coin (5) ou autre. Par exemple, moi,  je les… j’ai souvent tendance à la faire avec les barres pâtissières, les quatre-quarts qu’on trouve en grande surface, parce que je trouve vraiment que ça a un super bon goût, sachant que je suis fan de quatre-quarts. Mais sinon, il m’est déjà arrivé d’essayer avec, par exemple, du Spéculoos. C’est aussi un biscuit qu’on trouve en grande surface. J’ai essayé avec des brownies, j’ai essayé avec des cookies et j’ai bien évidemment essayé avec un gâteau que j’ai fait moi-même, à la maison, une génoise à base d’œufs, de farine et de sucre. Et je pense qu’il vaut mieux privilégier cette option-là, parce qu’on le sait tous : acheter ses biscuits en grande surface, c’est clairement ne pas savoir qu’est-ce qu’on mange (6), puisque si vous retournez le paquet d’un gâteau, il y a plusieurs ingrédients. La plupart du temps, on sait pas à quoi ça correspond parce qu’il y a des émulsifiants et tout ça. Donc si on veut être sûr de ce qu’on mange, il vaut mieux privilégier le fait de faire sa base de gâteau à la maison. Et voilà, on peut varier les recettes : ça peut être un quatre-quarts fait maison justement, une génoise, brownie, cookies, pourquoi pas, des granola maison pour en faire une base.

Après, je trouve que pour cette recette, il vaut mieux privilégier une base de gâteau comme le quatre-quarts, la génoise ou encore le brownie, c’est-à-dire pas un biscuit qui est déjà nappé (7) lui-même de chocolat, ou encore des cookies où on va retrouver plusieurs ingrédients comme des pépites de chocolat, des éclats de noisette, etc. Voilà un peu pour la base de cette recette. Donc c’est aussi selon votre temps, parce qu’on ne va pas se mentir (8), si vous avez pas forcément le temps de cuisiner vous-même votre base de gâteau, vaut (9) mieux évidemment l’acheter.

Pour le deuxième ingrédient de cette recette, personnellement, j’utilise de la mascarpone (10) puisqu’ il va falloir une matière grasse qui va venir, on va dire, ramollir la base de gâteau pour qu’on puisse la modeler, en faire des boules, la former etc. Certaines personnes utilisent des pâtes à tartiner comme le Nutella et autre. Mais moi, je préfère vraiment le mascarpone parce que je trouve qu’au niveau du goût, ça va faire quelque chose d’assez neutre, surtout que la base de gâteau, elle va être en elle-même déjà assez sucrée, donc on va éviter d’aller rajouter encore du sucre dans la préparation de la pâte entre guillemets.

Donc on va émietter notre base de gâteau avec une râpe ou encore, si c’est des biscuits, on peut les mettre dans un sachet de congélation et prendre un rouleau à pâtisserie pour venir concasser la base de biscuit. Voilà, on fait comme on le sent, il y en a même qui font avec les mains. Pourquoi pas, si c’est une base de gâteau assez molle, qui ne se tient pas trop, comme le quatre-quarts.

Ensuite, une fois qu’on a ce mélange, sachant qu’on va rajouter selon le biscuit, selon la base, on va rajouter plus ou moins de mascarpone. Par exemple, dans un quatre-quarts, on va pas trop ajouter de mascarpone parce que le quatre-quarts est composé de beurre et à déjà assez de matières grasses. Du coup, seule une petite quantité de mascarpone suffira pour modeler cette base de gâteau. Une fois qu’on a ce mélange entre la base de gâteau et le mascarpone, on va placer le mélange au frais pour que la pâte puisse se tenir : au frigo ou encore au congélateur pour les plus pressés d’entre vous.

Une fois sorti, on va pouvoir faire des boules ou encore les mettre dans des moules spéciaux. On peut les mettre… Il y a des moules en cœur (11) qui existent pour ça. Il y a des moules en forme d’esquimaux (12). Tout dépend de la forme que vous voulez donner à vos petites friandises – on va appeler ça comme ça. Ensuite, une fois que vous les avez formées, on va encore les mettre au frais puisque on va devoir les napper de chocolat ou de candy melt. On peut utiliser tout type de chocolat, chocolat blanc, chocolat noir, chocolat pralin, tout ce que vous voulez, ou encore, on peut utiliser aussi le candy melt. Le candy melt, c’est une matière composée de sucre mais colorée. Du coup, ça va donner un aspect plus esthétique à vos petites friandises, sachant qu’avec du chocolat blanc, on peut aussi ajouter du colorant et du coup, obtenir et le goût du chocolat blanc et la couleur pour l’esthétique (13).

Après ça, on va venir ajouter notre topping (14) : ça  peut être des petites perles en sucre, des petites étoiles. Ça, ça se vend en général dans les grandes surfaces. On peut faire aussi des copeaux de chocolat (15) avec le chocolat qu’on aura acheté au préalable (16) et qui, vous l’aurez compris, est le troisième ingrédient nécessaire à cette recette. Donc une fois le topping rajouté, on va venir enfin les mettre au frais afin qu’il se fige bien. Et voilà, donc c’est à partir de ce moment-là que vos petites friandises seront terminées, il vous restera plus qu’à déguster ! Voilà, j’espère que cette petite recette vous aura plu. J’ai vraiment essayé d’expliquer en détail, d’où la longueur de cet enregistrement.

Maintenant, j’aimerais bien vous lancer un petit défi : j’aimerais bien que vous tentiez votre propre recette et que vous taguiez en story Instagram le compte France bienvenue. Ça me ferait vraiment plaisir de voir vos réalisations (17) !

Je vous mettrai dans le montage vidéo de cet enregistrement quelques photos si vous voulez vous inspirer et je vous noterai certainement la recette écrite sous un post Instagram, afin que tout le monde puisse bien comprendre et bien la réaliser. Voilà, c’était tout pour aujourd’hui !

Des explications :

  1. faut… = il faut. A l’oral, de façon plutôt familière, on supprime souvent « Il ».
  2. minutieux : très soigneux et très précis
  3. autant des gâteaux… que… : aussi bien des gâteaux que… Cela signifie que ça marche avec les deux.
  4. une grande surface : un supermarché
  5. l’épicier du coin : une petite épicerie de quartier
  6. qu’est-ce qu’on mange : normalement, il faut dire : ne pas savoir ce qu‘on mange
  7. nappé de quelque chose : recouvert de… (terme de cuisine)
  8. on ne va pas se mentir = il faut bien reconnaître que…
  9. vaut mieux = il vaut mieux (style familier)
  10. mascarpone : en français, on considère ce mot italien comme masculin : du mascarpone. (C’est d’ailleurs ce que fait Dina dans le reste de son enregistrement.)
  11. des moules en coeur : des moules en forme de coeur
  12. un esquimau : il s’agit d’une glace avec un bâtonnet, qu’on mange en la tenant à la main.
  13. et le goût… et la couleur : la répétition de et insiste sur le fait qu’on a les deux à la fois
  14. le topping : cet anglicisme a été adopté en France pour désigner ce qu’on met sur un gâteau pour le décorer
  15. des copeaux : des petits morceaux qu’on obtient quand on râpe quelque chose, par exemple des copeaux de bois. En cuisine, on parle de copeaux de chocolat, de parmesan par exemple.
  16. au préalable : auparavant / avant de faire quelque chose
  17. une réalisation : ce qu’on a réalisé, ce qu’on a fabriqué

Un quatre-quarts (et de l’orthographe !) :
Vous l’avez sans doute compris, c’est un biscuit composé de quatre parts égales de farine, de beurre, de sucre et d’oeufs. Normalement, on trouve ce nom masculin toujours avec un S à quart, puisqu’il y a quatre quarts dans sa composition, même si on parle d’un seul quatre-quarts !

Un bec sucré :
C’est quelqu’un qui aime les aliments sucrés, les pâtisseries, les desserts.
On peut dire : Il / Elle a le bec sucré ou C’est un bec sucré.

Pour juste écouter cet enregistrement :

N’oubliez pas de venir sur Instagram pour partager avec nous vos recettes (sucrées ou salées) préférées. Vos photos vont nous mettre l’eau à la bouche !

A la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s