On peut y trouver son bonheur !

C’est la rentrée ! Nous voici donc de retour sur ce site. La nouvelle équipe vient d’être formée pour cette nouvelle année universitaire. Alors en attendant les premiers enregistrements, qui ne vont pas tarder, voici aujourd’hui une conversation qui sent encore un peu l’été : on vous emmène faire les vide-greniers, avec Emilie et Véronique qui adorent ça. C’est parti pour la chasse aux bonnes affaires ! Et on arrête de gaspiller !

Transcription
A : Bon alors, j’ai vu qu’il y avait des affiches partout, là, dans le coin (1) ! Vide-grenier ceci, vide-grenier cela… Et je crois que vous êtes spécialistes, toutes les deux.
E : Oui, c’est vrai qu’avec ma maman, on aime beaucoup faire les vide-greniers parce qu’on y fait de très, très bonnes affaires.
A : Non mais c’est une passion depuis… depuis longtemps ?
V : Oh oui, assez longtemps. Oui, oui, depuis que les vide-greniers sont répandus dans l’Aveyron et dans les départements limitrophes (2).
A : Moi, je connaissais pas trop, en fait, les vide-greniers. Ça fait longtemps alors ?
E : Oh, ça doit faire une vingtaine d’années, une quinzaine d’années (3). Oui, une quinzaine d’années, ça a commencé il y a une quinzaine d’années…
A : Parce que là, il y en a partout quand même !
E : oui, c’est vrai. Ça pullule (4). Oui, ça pullule.
A : Bon alors, on fait des affaires ?
E : On fait de très, très bonnes affaires et j’ai même envie de dire que c’est très bien pour l’écologie et pour la planète.
A : Bah oui, c’est vrai.
V : Et pour les petits budgets. (5)
E : Oui, et pour les petits budgets, c’est vrai.
A : Alors, en fait, vous faites les vide-greniers, mais de quel côté ?
E : Ah ! Alors, on a… on a fait les vide-greniers en tant que vendeurs, hein, et maintenant, on fait plutôt en tant qu’acheteurs par manque de temps, j’ai envie de dire.
A :Et alors, vendeurs, c’était quoi ? C’était des affaires (6) à vous ou c’était… Parce que bon, vide-grenier, bon, c’est un peu pour se débarrasser de ses affaires à soi, non ?
E : Oui, c’est vrai que au bout d’un moment (7), on a des affaires, on vend des affaires à nous et c’est vrai que toute la famille nous donne des affaires pour vendre dans les vide-greniers.
A : Ah, d’accord. Oui. On s’en débarrasse.
E : Pour pas que ça soit perdu et que ça soit recyclé. Ça fait toujours plaisir à quelqu’un. Un objet qui ne sert plus à soi-même peut servir à quelqu’un d’autre.
V : Voilà. Et ça fait de la place dans les placards et ça peut faire le bonheur de (8)…
E : … de quelqu’un d’autre.
V : De quelqu’un d’autre. Voilà.
A : Et comment vous fixez les prix alors ? Comment on sait…
V : Pour vendre, il faut vendre pas cher.
E : Oui, sinon, on vend pas. Oui, sinon, on repart chez nous avec une voiture pleine et c’est pas le but.
V : Voilà. Le but, c’est de se débarrasser du maximum de ce qu’on amène. Donc souvent…
A : Mais ça veut dire qu’au départ, tu sais pas trop…
E : Non, et puis souvent, réellement, souvent,c’est… enfin, moi je sais que j’ai souvent vendu vers la fin 1 € symbolique (9) parce que on n’est pas là pour vraiment faire de l’argent. C’est plutôt pour se débarrasser.
A : Et alors maintenant, c’est donc en tant qu’acheteuses.
E : Oui, en tant qu’acheteuses… eh bé (10), surtout maintenant d’affaires de bébé. Voilà.
A : Parce qu’il y a un bébé dans la famille.
E : C’est ça. Voilà. C’est ça. Alors qu’avant, c’était plutôt des affaires pour nous.
V : Oui, moi je sais que j’achetais… Je cherchais de la vaisselle, des objets de décoration, pendant un certain temps (11). Voilà. Et après, les vêtements, et voilà.
E : Et on achète aussi des fois des choses pour des amis ou de la famille, quand on trouve.
V : Oui. Certes ! (12)
A : Par exemple ?
E : Par exemple, on a des gens très, très proches dans la famille qui cherchaient une cloche pour leur maison pour faire sonnette. Et donc voilà, avec mon mari, nous avons trouvé ça dans un vide-grenier.
A : Et alors, la cloche, elle était difficile à trouver ?
E : Non, avec un petit coup de chance en fait, premier vide-grenier, presque premier stand, hop (13), la cloche qu’il fallait, super, impeccable, tout ça, voilà !
A : Et alors donc, ces derniers temps (14), comme choses vraiment sympas, ou très intéressantes ?
E : On achète beaucoup en fait pour notre… pour le bébé, quoi, pour Lucien.
V : Oui.
E : Oui. On a acheté… Si, on a acheté beaucoup de choses. Des livres ! Les livres se vendent très peu cher dans les vide-greniers.
V : Oui, moi, j’en achète pour moi.
E : Un euro les livres, là. Les livres, c’est vrai qu’on achète ça cher et on a… dans les magasins, et en fait, une fois que c’est lu, c’est lu. Et là, ça se vend 1€, donc c’est…
V : 1 ou 2€, jusqu’à 3€, mais bon, même ça, c’est pas cher.
E : Oui, on a acheté beaucoup de livres la dernière fois qu’on a été…
V : Mais même, bon… C’est pas cher de toute façon.
A : Et quand vous partez le matin, par exemple, vous savez combien vous voulez dépenser maximum ou c’est vraiment en fonction des…  ?
E : Maximum, oui.
V : Oui, maximum. Minimum, non, mais maximum, oui.
A : En fait, vous cherchez pas des trucs (15) spécifiques…enfin… c’est un peu…
E : Oh, ça dépend des fois. Oui, des fois on y va en tête… « Té (16), aujourd’hui, regarde si il y a ça. Aide-moi, je cherche ça. »
V : Oui, parce que moi, un temps (17), c’était les salières en verre, les salières-poivrières en verre. Et pendant peut-être un an ou deux ans…
E : Mon dieu !
A : L’obsession ?
V : Ah ouais ! Et j’en ai un monceau.
E : Moi aussi, j’avais mon obsession.
V : Voilà; ça m’a passé. Après, c’était les miroirs.
E : Ouais, les miroirs.
V : Voilà, quelquefois, c’est spécifique pendant un certain temps. Et puis quand on se lasse, on passe à autre chose.
A :D’accord. Ça fait une collection qu’on agrandit au fur et à mesure.
V : Voilà. Voilà, c’est ça.
A : Mais un vide-grenier, c’est pas la même chose que les brocantes ?
V / E : Ah non !
V : Les brocantes, ce sont des professionnels (18).
E : Les professionnels. Ah, les brocantes, ce sont les professionnels. Les vide-greniers… Alors, ça peut être brocante vide-grenier mélangés, ou que brocante, ou que vide-grenier.
V : Voilà. Oui. Mais d’ailleurs, le brocanteur…
E : On s’en approche pas.
V : … paie plus cher que… son emplacement (19) que la personne qui…
E : Souvent, on trouve la même chose dans les vide-greniers que…
V : Et en plus cher.
: Voilà.
(Bruit d’un livre sonore pour les bébés! On entend: « A la ferme » )
A : Il y a un bébé dans la famille. C’est le papa qui joue avec le livre ! Bon alors, ce livre, est-ce qu’il vient d’un vide-grenier ?
E : Bah non, celui-là, non, il est neuf. Mais la plupart des livres viennent des vide-greniers. Celui-là, non.
A : Oui, et puis c’est bien parce que ça circule finalement.
E : C’est ça, oui.
A : Au lieu d’être…
E : ça fait plusieurs enfants. Ah bah moi, pour mon fils, je pense que j’ai des affaires qui ont déjà servi pour quatre ou cinq enfants. Ah, c’est sûr ! Parce que les gens m’ont vendu des choses qui… que eux-mêmes avaient déjà achetées dans un vide-grenier ou à quelqu’un, qui avaient déjà servi pour deux enfants, c’est sûr.
A : Et qui sont en bon état (20).
E : Ah oui ! Qui sont en super bon état !
A : Oui, parce qu’il y a des choses, on s’en sert pas très longtemps, finalement, avec des petitous (21).
E : Non, non. Très, très bon état.
A : Bon, bah merci beaucoup !
E : Mais ce fut un plaisir !
V : Oui, effectivement.
A : Merci beaucoup.

Des explications :
1. dans le coin : dans les environs, pas loin (plutôt familier)
2. les départements limitrophes : les départements qui touchent celui de l’Aveyron. ( La France est divisée en départements.)
3. une quinzaine, une vingtaine de… : environ 15, environ 20.
4. pulluler : être en très grand nombre. On emploie souvent ce verbe pour parler d’insectes par exemple.
5. Les petits budgets = les gens qui ont un petit budget, c’est-à-dire qui ont peu de revenus.
6. Des affaires : des choses, des objets.
7. Au bout d’un moment : après quelque temps
8. faire le bonheur de quelqu’un : cette expression signifie que cela fait plaisir à quelqu’un.
9. Un euro symbolique : on fait payer un euro juste pour que ce ne soit pas totalement gratuit, qu’il y ait quand même l’idée de la vente. Mais c’est symbolique car c’est une toute petite somme.
10. Eh bé : c’est la façon de dire Eh bien dans le sud de la France. Ailleurs, on entend Bah, Ben
11. pendant un certain temps : à une époque
12. certes : c’est vraiment
13. hop ! : cette onomatopée sert juste à montrer que quelque chose s’est fait facilement et rapidement.
14. Ces derniers temps : récemment
15. des trucs : quelque chose / des choses / des objets (familier)
16.  : c’est la façon de dire « Tiens » dans le sud de la France.
17. Un temps = pendant une certaine période / pendant un certain temps
18. les professionnels : ce sont ceux qui vivent d’une activité, c’est leur métier, contrairement aux amateurs.
19. Un emplacement : la place qui est attribuée à chaque vendeur sur le lieu où est organisé le vide-grenier, plus ou moins grande.
20. en bon état : pas abimé
21. un petitou = un petit, un enfant (familier et affectueux)

Pour écouter cet enregistrement:
Les vide greniers – France Bienvenue

Vous avez remarqué l’accent d’Emilie et de Véronique ? C’est accent du sud-ouest de la France.
Un peu différent de celui de Marseille. Et très différent de celui de Paris!
Est-ce que ça vous change de celui que vous apprenez ou avez appris? Peut-être bien !

Et vous ?
– Est-ce que vous aimez acheter des choses d’occasion ou est-ce que vous n’aimez que le neuf ?
– C’est dans l’air du temps de ne plus jeter, gaspiller et consommer comme avant, pour protéger la planète. Qu’est-ce que vous pensez de cette nouvelle tendance?

Allez, à la semaine prochaine. On espère que vous êtes toujours là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s