La fast fashion

A la mode, démodé, vite jeté… Diana et Marie abordent un problème de notre société où tout pousse à la consommation et au gaspillage. Dans la conversation d’aujourd’hui, elles évoquent le domaine de la mode où les pratiques sont loin d’être exemplaires. Le débat est lancé sur la fast fashion, avec ses collections très éphémères. Et vous quel consommateur êtes-vous ?

Transcription
D: Diana / M: Marie

M : Bonjour. Aujourd’hui, je suis avec Diana. On va parler de la fast fashion, qui est un phénomène qui se produit généralement dans l’industrie de la mode.
D : Donc premièrement, il faut savoir que la monde… la mode, pardon, c’est la seconde industrie qui pollue le plus au monde, après le pétrole. Et du coup, la fast fashion, on peut la définir comme un phénomène où les collections vont vite se renouveler. Et du coup, les… enfin, ça peut être, pardon, par mois, par saison et les marques vont vouloir suivre les modes.
M : Ecouler leurs stocks.
D : Et donc oui, écouler leurs stocks . Et les petites marques telles que H & M, Zara ou Pull And Bear vont peut-être essayer de les écouler en faisant des soldes, des promotions. Mais après, en ce qui concerne les grands groupes, les grandes marques…
M : Comme ?
D : Comme Burberry, le groupe LVMH, ils vont se permettre de brûler les vêtements, de les détruire car ils savent que, avec l’argent qu’ils engrangent (1), ils pourront, malgré leurs destructions, faire beaucoup de ventes.
M : C’est surtout une question d’accessibilité.
D : Oui, c’est ça !
M : Ils veulent pas que, vu que ce sont des grandes marques et qu’ils vendent assez, ils peuvent se… se permettre de (2) brûler le stock invendu, parce que en fait, ça détruira pas leur image de marque (3) par rapport aux autres entreprises qui sont plus petites.
D : C’est ça, oui, c’est ça. Le problème, c’est que ça pollue énormément la nature. Et on peut par exemple citer Burberry, qui avait brûlé à peu près… je sais plus combien d’argent, pour des millions de produits invendus car ils considéraient qu’ils ne pouvaient pas baisser les prix, car ça gâcherait leur image inaccessible de luxe.
M : Ils se sont dit que les… d’autres classes inférieures pourraient accéder à la marque ?
D : Oui, voilà !
M : C’est pas leur objectif.
D : Oui, ils visent plutôt un objectif de… enfin l’objectif, pardon, d’une classe aisée, quoi.
M : Ok, merci.

Quelques explications :
1. engranger : accumuler. Faire rentrer des bénéfices
2. ils peuvent se permettre de… : il leur est possible de faire quelque chose sans que cela ait vraiment un impact négatif.
3. l’image de marque : c’est la réputation d’une entreprise

La fast fashion – France Bienvenue

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?
– Avez-vous une garde-robe très, très fournie ou préférez-vous avoir peu de vêtements ?
– Etes-vous attentif aux conditions de production des vêtements que vous portez ?
– Que faites-vous des vêtements que vous ne voulez plus porter ?

Bon weekend !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s