A la rencontre de Nargiza (1)

Aujourd’hui, vous allez faire la connaissance de Nargiza, qui est une des étudiantes qui s’occupe de France Bienvenue cette année. Et vous allez voir, elle a beaucoup de choses à raconter car son parcours n’est pas banal. Cela suscitera peut-être des vocations pour certains d’entre vous !

Transcription

Nargiza : Bonjour. Alors aujourd’hui, je vais vous parler de mon parcours (1). Je m’appelle Nargiza, j’ai vingt-quatre ans et je viens du Kazakhstan.
Anne : Vingt-quatre ans?
N : Oui, déjà vingt-quatre ans. Alors, là, actuellement, je suis en deuxième année de DUT Gestion et Administrations, en GEA, à Marseille. L’année dernière, j’étais en première année, en groupe intensif (2). J’ai intégré cette formation au mois de janvier. Donc je devais valider ma première année en six mois. Et avant ça, j’étais en licence (3) de Chimie.
A : Ah ! Alors c’est complètement différent !

N : Oui. Donc j’étais en licence 3 de Chimie, et pendant la crise du covid, je me suis rendu compte que c’est complètement pas pour moi, et j’ai réalisé que je me vois pas dans un laboratoire plus tard, et j’aimerais faire quelque chose de sûr, et avoir, on va dire, une sécurité pour mon futur. Donc j’ai décidé de changer ma formation, et j’ai trouvé une formation qui s’appelle GEA. Donc j’avais plusieurs amis qui m’en ont parlé et j’ai intégré la formation intensive.
Rémi : Tu es partie du Kazakhstan pour venir directement en France ou tu as fait d’autres choses avant?
N : J’ai eu mon bac en 2014 ou 2015, je me souviens plus. Juste après, je suis partie en Chine. Donc j’étais à la capitale, Pékin. Donc j’ai fait mes études de droit et de politique, et ma première année, je l’ai fait (4) en anglais. Donc pendant cette année, je devais apprendre le chinois, et j’ai visité pas mal de choses à Pékin. C’est une ville très particulière et très polluée. La culture chinoise, elle est très différente de la mienne, donc c’était un peu un choc culturel pour moi, mais je me suis quand même intégrée, et j’ai trouvé plein d’amis. Donc juste après ça, j’ai passé mon test, et j’ai eu un niveau B2 en chinois, et j’ai intégré la faculté (5) d’Economie. Donc juste après, j’étais partie (6) en vacances d’été à Los Angeles, et là-bas, j’ai rencontré des amis français. Donc à ce moment-là, j’ai beaucoup réfléchi à mon parcours, parce que je ne me voyais pas en Chine, et je voulais pas rester vivre là-bas. Donc je me suis dit que je pourrais peut-être partir en Europe. Donc comme j’avais des amis français, ils m’ont dit que les études ici, c’était gratuit, et que la vie, elle était belle. Forcément (7), j’y ai réfléchi et j’en ai parlé avec mes parents. Au début, ils étaient pas trop pour (8), parce que j’avais déjà commencé mes études en Chine. Donc je devais commencer ma faculté d’Economie à Pékin. J’étais arrivée quand même en Chine, et j’étais restée (9) pendant une semaine là-bas, et j’ai dit: “Maman, je veux plus rester en Chine”. Donc c’était très difficile comme choix, et au final (10), elle m’a dit : « Si tu te sens pas (11), tu peux partir, tu peux rentrer. » Donc j’étais rentrée (12) au Kazakhstan, et pendant quelques mois, je devais choisir si je devais rester au Kazakhstan ou partir à l’étranger. Donc j’ai convaincu mes parents, surtout mon père qui était contre. Il me disait : « Pourquoi tu veux pas rester ? » Je disais : « En fait, j’aimerais voir le monde. » Et j’ai dit :  » Maman, je vais partir en France”. Elle m’a dit : « Vas-y, essaye”. Et là, j’ai commencé à chercher des cours de français. Donc…
A : Parce que vous ne parliez pas français avant ? Pas du tout ?
N : Dans ma famille, on ne parle pas français.
R : Même les alphabets sont différents.
N : C’est ça. C’est pas le même alphabet. Donc mes parents, ils parlent pas français. Dans ma famille, on parle que russe et kazakh. Donc c’est deux langues officielles dans mon pays. Et là, j’ai cherché les cours de français dans ma ville, et j’ai trouvé une école qui s’appelle Alliance Française.
A : Oui.
N : Donc j’avais suivi (13) quelques cours. Donc j’étais restée (14) quatre mois dans mon pays. Et juste après, j’ai trouvé une autre école, à Marseille. C’était la même école : Alliance Française. Donc j’ai fait mes papiers (15), j’ai fait mon visa. Et en janvier 2016, j’étais arrivée (16) à Marseille, à l’école, pour apprendre le français. Donc j’étais restée (17) dans cette école pendant six mois, jusqu’au mois de juin. En même temps, j’ai préparé mes papiers (18) pour intégrer l’université. Donc dès que j’ai eu mon diplôme de B2, en TCF (19), en français, j’ai postulé (20) et j’ai été prise en licence de Chimie. Donc j’ai intégré la faculté de Chimie. C’était très intéressant, et il y avait beaucoup de Travaux Pratiques (21), donc pour moi, c’était très différent par rapport au lycée, parce que chez nous, on ne fait pas… on pratique pas tout ce qu’on apprend. Chez nous, c’était plutôt théorique. Donc c’était différent et un peu difficile, parce que en même temps, c’était pas ma langue maternelle, mais j’ai quand même pu m’intégrer et j’ai continué dans cette voie (22). Mais je me suis rendu compte que ça m’intéressait pas forcément, et que j’aimerais pas faire de la chimie plus tard. Donc c’est pour ça que j’ai changé de formation et j’ai intégré la Gestion. (A suivre)

Des explications

  1. un parcours : les études et la formation suivies par quelqu’un
  2. en groupe intensif : il s’agit d’un groupe spécial qui permet de faire la 1ère année à l’IUT en six mois au lieu d’une année complète, entre janvier et juin, pour les étudiants qui se rendent compte entre septembre et décembre qu’ils n’ont pas choisi la bonne voie à l’université. Cela leur permet de bifurquer rapidement et de ne pas perdre un an dans leurs études.
  3. une licence : c’est le diplôme qu’on obtient à l’université au bout de 3 ans d’études.
  4. je l’ai fait : il faut dire « Je l’ai faite« , pour accorder le participe passé au féminin à cause du COD qui se trouve avant (= Ma 1ère année). On dit : J’ai fait ma 1ère année (on n’accorde pas car le COD est après le verbe). Mais il faut dire : Ma 1ère année, je l’ai faite.
  5. la faculté d’Economie : l’université est composée de différentes facultés, selon les spécialités étudiées.
  6. J’étais partie : il vaut mieux utiliser le passé composé : Je suis partie
  7. Forcément = Evidemment; bien sûr
  8. ils n’étaient pas trop pour : ils n’étaient pas vraiment favorables à cette idée
  9. j’étais restée : le passé composé covient mieux : Je suis restée
  10. au final : finalement
  11. si tu ne te sens pas : si cela ne te convient vraiment pas (plutôt familier)
  12. j’étais rentrée : le passé composé est plus naturel : Je suis rentrée
  13. j’avais suivi => passé composé : J’ai suivi
  14. j’étais restée => passé composé : Je suis restée
  15. faire ses papiers : faire toutes les démarches administratives pour pouvoir s’installer en France
  16. j’étais arrivée => Je suis arrivée
  17. j’étais restée => je suis restée
  18. J’ai préparé mes papiers : Nargiza a constitué le dossier administratif pour pouvoir s’inscrire à l’université
  19. le TCF : le test de connaissance du français. Il permet de certifier qu’on a une maîtrise suffisante de la langue française pour suivre des études universitaires en France.
  20. postuler : déposer son dossier de candidature (pour entrer dans une école, une formation ou pour obtenir un emploi)
  21. les Travaux Pratiques (ou TP) : ce sont des cours en petits groupes, où les étudiants font eux-mêmes des expériences scientifiques, des manipulations.
  22. une voie : dans les études, il s’agit du domaine d’études dans lequel on se spécialise

Pour simplement écouter cette conversation:

.

.

Vous avez entendu comment Nargiza parle français ? C’est impressionnant ! La semaine prochaine, elle nous parlera de son apprentissage de notre langue.

2 réflexions sur “A la rencontre de Nargiza (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s