L’ambition de Victoire

Si vous n’êtes pas encore dans la vie active, est-ce que vous savez néannmoins ce que vous voulez faire ? On dit que beaucoup de jeunes ont du mal à choisir le domaine dans lequel ils aimeraient travailler. Mais certains n’ont pas d’incertitudes à ce sujet. C’est le cas de Victoire, qui a expliqué à Myriam quels sont ses objectifs de carrière.

Transcription
M: Myriam / V: Victoire

M: Bonjour Victoire. Comment vas-tu ?
V: Bonjour Myriam, ça va. Et toi ?
M: Oui, ça va très bien, merci. Alors nous sommes là aujourd’hui pour parler de la Marine, que tu aimerais intégrer. Donc peux-tu nous dire en quoi consiste ton futur métier ?
V: Alors moi, je veux rentrer (1) dans la Marine Nationale (2) en tant que contrôleur aérien, c’est-à-dire que je suis chargée de surveiller l’espace aérien, donc tout ce qui se passe dans les airs, de faire décoller, de faire atterrir des avions, des hélicoptères, un peu tout ce qui vole. Et l’avantage, c’est que je peux le faire aussi sur la terre, mais aussi sur les bateaux.
Lire la suite

Zoom sur la vie d’un jeune militaire français

Il y a quatre ans, Thomas a décidé de s’engager, c’est-à-dire d’entrer dans l’armée. Il nous explique aujourd’hui le parcours qu’il a suivi ainsi que les missions dont son régiment est chargé, aussi bien en France que dans le reste du monde. Une chose est sûre, il a trouvé sa voie, au service de son pays.

Transcription :
T: Thomas / A: Amandine

A: Bonjour Thomas, comment vas-tu ?
T: Bonjour Amandine, ça va très bien merci.
A: Alors, nous sommes là aujourd’hui pour parler de ton métier, donc parle-nous en un petit peu, hein…
T: Donc mon métier : donc je suis militaire, depuis quatre ans, un peu plus de quatre ans, dans l’armée de terre, au sein du premier régiment de hussards parachutistes qui se trouve à Tarbes.
Lire la suite

Une carrière menée tambour battant

On retrouve Ludivine pour la fin de sa conversation avec Jean-Michel. Elle nous explique aujourd’hui comment elle s’y est prise pour réussir ses reconversions, les qualités qui lui ont été nécessaires et ce qui a compté dans ses succès professionnels.
Et ce n’est sans doute pas fini !
Bonne continuation, Ludivine !

Ludivine, une carrière menée tambour battant (2) – France Bienvenue

Transcription
L: Ludivine / JM: Jean-Michel

JM : Je voulais savoir, tu parles de tes perspectives d’avenir avec Marseille Loisirs, et du coup, c’est quoi exactement pour toi ? Dans dix ans, par exemple, tu te vois où exactement ?
L : Alors, dans dix ans, je me vois quelque part un petit peu toujours directrice du groupe Marseille Loisirs, en espérant que nous… nous ayons pu d’ici là ouvrir encore plus de centres, j’ai envie de dire (1), sur Marseille et alentours (2), avec de nouvelles activités, etc … Parce que le monde du loisir, c’est un monde qui est… qui est vraiment très sympathique, qui demande énormément de travail, hein, attention (3) ! Mais où il y a un état d’esprit quand même assez famille et chaleureux. Donc ce monde-là me correspond, ça bouge (4), c’est très dynamique. Donc on en apprend tous les jours, en fait, voilà.
Lire la suite

Les trois vies de Ludivine

Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Ludivine afin qu’elle nous parle de sa carrière. Elle est directrice d’un centre de loisirs qui propose, aux petits et aux grands, plusieurs activités, comme le laser game, l’escape game ou la réalité virtuelle et qui est en plein développement. Mais avant cela, la vie de Ludivine a été pleine de surprises et de rebondissements, pas virtuels du tout, eux !

Transcription:
JM: Jean-Michel / L: Ludivine

JM : Bonjour Ludivine. Comment vas-tu?
L : Bonjour Jean-Michel. Je vais très bien, merci.
JM :  Alors aujourd’hui, on va faire une interview sur, en gros (1), ton parcours.
L : D’accord. 
JM : Est-ce que tu peux te présenter, déjà? 
L : Oui. Alors, je m’appelle Ludivine, donc, j’ai trente-six ans à présent et je suis, alors, diplômée d’un master 2, d’Experte en Stratégie Marketing et Communication. Donc au niveau de (2) mon parcours professionnel, à dix-huit ans, je me suis engagée (3) dans la Marine Nationale en tant que navigateur timonier. Donc je pilotais les navires de guerre. Je me suis spécialisée comme adjointe moniteur de sport et pompier Lourd  également. Donc j’ai passé dix ans dans la Marine. 
Lire la suite

On reste à la maison – Yéléna


La vue de chez Yéléna à Peypin

Aujourd’hui, c’est Yéléna, que vous connaissez puisqu’elle est dans l’équipe France Bienvenue, qui nous explique sa situation actuelle en tant que salariée et étudiante durant le confinement. Vous vous souvenez, elle avait raconté comme elle aimait son statut d’étudiante en alternance. Alors c’est vraiment dommage qu’un vilain virus soit venu bouleverser son travail et ses études !

On reste à la maison avec Yéléna – France Bienvenue

Transcription:
Bonjour à tous !
Je suis Yéléna, je fais partie du projet « France Bienvenue » et aujourd’hui, je vais vous parler de ma situation concernant le confinement, parce que ça fait maintenant plus d’un mois (1) que nous sommes en confinement.
Donc moi, je suis une étudiante en alternance, dans une Mairie, au service des Ressources Humaines et en ce moment, c’est un peu compliqué, dû (2) au confinement par rapport au coronavirus, parce qu’il faut savoir que la Mairie est fermée au public mais elle est obligée de rester ouverte en interne (3). Lire la suite

On reste à la maison – Meriem

La vue chez Meriem à Marseille

Pas trop difficile, votre période de confinement ? Malgré cette situation, nous restons actifs pour vous qui aimez le français. Aujourd’hui, c’est Meriem qui nous donne son point de vue sur cette crise sanitaire inédite : son rythme de vie personnel, dont elle nous avait parlé juste avant le confinement, l’aide à traverser tous ces changements.
Séparés les uns des autres depuis maintenant un mois, mais ensemble malgré tout pour attaquer une nouvelle semaine.

Transcription:
Bonjour ! Vous êtes bien sur le site de France Bienvenue. N’hésitez pas à vous abonner. Nous sommes en projet.

Donc, aujourd’hui, on va parler du confinement, de ce qui passe avec le coronavirus. Donc pour moi, le confinement, c’est un peu inédit (1) et un peu compliqué, parce que moi, j’ai un boulot à côté (2), donc je fais de la caisse (3). Avec les cours en visioconférence, c’est un peu… un peu dur, mais j’ai pas le même rythme de vie que mes camarades de classe. C’est-à-dire que bah moi, j’ai un quotidien (4), je sors, je me lève le matin, je vais travailler et le soir, je re-rentre (5) . Et ensuite, j’adapte mon emploi du temps en fonction de mon… de mes horaires de cours, c’est-à-dire que si à telle heure, j’ai un cours de 10 heures à midi, je peux pas aller travailler. Du coup, je préviens ma patronne. (6)
Lire la suite