Une histoire de famille camarguaise

Aimez-vous l’histoire ? Aujourd’hui, voici en bonus*, une histoire de famille sur fond d’histoire régionale. On retrouve le grand-père d’Alexane qui, pour finir, nous raconte le parcours d’une grande famille de manadiers. Ce sont ces familles qui perpétuent les traditions camarguaises que vous avez pu découvrir hier et il y a deux semaines. Un marquis, trois filles, un libraire et la Camargue pour décor.

Une tradition camarguaise 3

Transcription
Jacques : J / Alexane : A

J : A l’époque (1), il y avait un grand manadier qui fut (2)… – Le manadier, c’est le patron de la manade – qui a été célèbre, il s’appelait le Marquis de Baroncelli.
A : Ah ouais.
J : Il était originaire de Paris mais en venant en Camargue, il avait été séduit par les passions méridionales. Et puis il a été un très, très bon manadier pour conserver surtout toutes les traditions camarguaises. Il a pas eu de chance ** parce qu’il a eu trois filles mais l’une d’elle a épousé un nommé Henri Aubanel, qui pourtant était un libraire.
A : Ah oui, rien à voir ! (3)
J : On est loin de la course camarguaise, mais son beau-père, donc le Marquis de Baroncelli, lui avait offert des taureaux et il a créé une manade lui aussi.
A : D’accord. Eh oui !
J : Bon après, il y avait la manade du Marquis, la manade de monsieur Aubanel. Ce (4) Aubanel, après, a eu des descendants, filles, garçons, et il a eu un de ses fils, Pierre Aubanel…
A : … Qui a repris. (5)
J : Malheureusement, il est décédé (6), il y a à peine un an, qui avait, comment je peux dire, succédé à son père et son grand-père, toujours dans la tradition camarguaise. Lui, il était installé dans les prés de St-Gilles du Gard, qui est pas trop loin de Vauvert et le Marquis de Baroncelli, lui, avait sa manade aux Saintes-Maries-De-La-Mer.
A : Ah oui, oui, c’est pas (7) loin.
J : Voilà, oui, c’est les Bouches-Du-Rhône, mais on aime beaucoup la tradition camarguaise aussi dans ce pays-là. (8)

Des explications:
1. A l’époque : en ce temps-là. Cette expression renvoie à une période qu’on voit comme éloignée, coupée de notre présent.
2. Qui fut : il s’agit du verbe être au passé simple, un temps qui s’emploie très peu aujourd’hui à l’oral – on emploie le passé composé à la place. C’est le temps du récit, essentiellement à l’écrit.
3. Rien à voir = il n’y a aucun rapport. Cela signifie que deux choses sont totalement différentes l’une de l’autre et n’ont rien en commun. Ici, être libraire et devenir manadier n’ont rien à voir. Henri Aubanel n’était pas destiné à devenir manadier. En plus, il venait de Paris !
4. Ce Aubanel : Il vaut mieux dire « Cet », pour faire la liaison à l’oral. Mais comme il s’agit d’un nom propre, la règle est plus souple.
5. Reprendre : ici, cela veut dire que Le fils a succédé à son père à la tête de la manade. Il a repris la manade. On emploie aussi ce verbe par exemple pour un agriculteur qui reprend l’exploitation de ses parents.
6. Il est décédé : il est mort
7. C’est pas loin =  Ce n’est pas loin. (style oral)
8. dans ce pays-là : dans cette région-là.

* en bonus :
Nous employons ce terme pour désigner quelque chose qui nous est offert en plus. Par exemple, sur un DVD, il y a le film lui-même, mais aussi des bonus, comme des scènes coupées ou un entretien avec le réalisateur. Dans un autre contexte, on peut donner un bonus aux étudiants qui font un exercice supplémentaire dans un test. Ils auront des points en plus s’ils le réussissent.

** Une affaire d’hommes !
Alexane s’amuse de la façon dont son grand-père présente la situation parce que les choses ont changé quant à la place des femmes. Mais dans un monde où les traditions sont fortes, les femmes n’avaient pas de place à la tête d’une manade ! Donc dans une société encore très patriarcale, c’était très embêtant pour un père de ne pas avoir de fils pour lui succéder. Heureusement, il y avait un des gendres du Marquis de Baroncelli, Henri Aubanel, mari d’une de ses trois filles !

Si vous voulez en savoir plus, ce site vous donne tous les détails.

Et ici, vous pouvez lire un dépliant qui résume joliment l’essentiel sur la course camarguaise.

Bonne journée à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s