Gaël et le rugby (2)

Quand on a une passion, on a aussi envie de la partager. C’est ce que fait Gaël : quand il n’est pas en train de s’entraîner ou de disputer un match, il s’occupe aussi des plus jeunes.

Transcription
G : Gaël / A : Anne

A : Donc Gaël, bon, vous vous entraînez. Mais vous entraînez aussi, j’ai vu, les enfants et vous voulez passer un diplôme qui vous permet aussi de jouer ce rôle-là dans votre sport. Alors est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus, là, de cette histoire par rapport aux enfants… ou aux ados (1) ?
G : Alors, en fait, j’entraîne depuis… En parallèle (2) de ma pratique sportive, j’entraîne depuis l’âge de quatorze ans.

Donc ça a commencé à travers (3) simple éducateur estival (4) dans ma ville d’origine à Metz. En fait, on proposait une activité rugby pour les différents enfants qui ne pouvaient pas forcément partir en vacances. Donc ça, je l’ai fait pendant trois ans et après, je me suis vraiment engagé dans… toujours mon club d’origine, le club du RC Metz, où j’ai commencé à entraîner les petits de l’âge de douze ans, puis de quatorze, seize ans. Et mon passage à Paris m’a permis de valider mon premier diplôme d’entraîneur. Et cette année, à Marseille, je poursuis un deuxième diplôme d’entraîneur. Donc ces diplômes d’entraîneur sont reconnus que (5) par la Fédération de Rugby, et l’année prochaine, l’idée, ce serait de passer le Diplôme d’État, donc là qui est reconnu par le Ministère Jeunesse et Sport.
A : Et alors donc, ce sont des enfants, des ados, à partir de quel âge vous les avez ?
G : Alors moi, cette année, j’ai en charge… donc je suis responsable de la catégorie des moins de douze du club du COB XV et j’interviens aussi dans des catégories moins de seize, moins dix-huit, donc plutôt des adolescents.
A : Oui. Donc vous avez dit en fait on peut commencer à cinq ans ? C’est ça ?
G : Même plus tôt maintenant.
A : Ah !
G : Donc moi, de mon temps (6), c’était cinq ans et ils ont ouvert la pratique à l’âge de quatre ans et… Bon, comme les autres disciplines sportives telles que le judo, le foot ou la gymnastique , en fait, c’est vraiment plutôt une pratique… enfin, une activité centrée sur le développement moteur (7) de l’enfant. Plus on va grandir en âge, plus on va y intégrer de la technicité.
A : Oui, oui. Est-ce qu’il y a des filles, alors ?
G : C’est une pratique qui se développe de plus en plus, ces dernières années…
A : Oui. c’est ça, j’ai vu, oui.
G : … d’essayer de… d’un peu casser les codes. Parce que souvent, on dit sport de contact, du coup uniquement réservé aux garçons, mais ce qu’on oublie, c’est que le rugby, en fait, il se joue pas forcément à quinze avec de l’affrontement. Il y a aussi des pratiques un peu plus aérées, telles que la pratique… enfin le Seven qui est discipline olympique depuis les Jeux de Londres, il me semble. Et il y a aussi la pratique à cinq, où là, c’est vraiment réservé que au rugby touché, donc là, on occulte (8) toute forme de contact. Donc voilà, donc ça veut dire ce qui est intéressant, c’est que du rugby, on peut en faire comme j’ai dit dès quatre ans, mais aussi, ça peut continuer jusqu’à soixante ans…
A : Oui, oui, c’est ça.
G : … sans forcément mettre en danger son intégrité physique (9).
A : Oui, parce qu’en plus, quand même, il y a des qualités physiques différentes, non, selon le poste auquel on joue ? C’est quand même…
G : C’est ça.
A : C’est un sport, je trouve… Bon, puis il y a de la stratégie, il y a…
G : Après, on va dire, la particularité du rugby par rapport au foot, dans le rugby à XV, c’est que tout le monde attaque, tout le monde défend. Après, il y a des profils un peu plus fins et rapides, qu’on appelle les arrières et d’autres profils un peu plus costauds, imposants, et un peu plus lents du coup et on appelle ça les avants. Donc…
A : Oui. Alors vous, vous êtes quoi ?
G : Moi, je fais le lien entre les deux. On appelle ça ailier demi. Bon du coup, je fais partie de ces profils plutôt fins, pas non plus si rapides que ça et on va dire qui sont un peu… qui se comportent comme les meneurs de jeu dans l’équipe. On va dire plutôt les stratèges.
A : D’accord. Parmi les enfants que vous avez, comment est-ce qu’ils découvrent le rugby ?
G : Alors, il y en a plein qui découvrent… enfin, il y en a plein, un peu de la même manière que… dont j’ai bénéficié : c’est en fait en suivant papa, ou la maman. En fait, ils ont envie d’essayer parce qu’ils ont envie de ressembler, de faire comme papa ou comme maman. Et après, quelque chose qui se développe de plus en plus, c’est le sport à l’école, enfin le rugby à l’école. Enfin la Fédération Française de Rugby met l’accent (10) sur ça pour essayer d’accompagner les clubs à avoir des éducateurs de plus en plus qualifiés pour pouvoir intervenir dans les écoles et du coup de dispenser une pratique portée (11) vraiment sur les valeurs du rugby : la solidarité, l’esprit d’équipe, le respect de l’autre, toutes ces valeurs.
A : C’est ça, vous diriez que ça, c’est pas juste des mots ?
G : Je dirais en général, non, ce n’est pas que des mots. Après, bien sûr, on va être capable de trouver des exceptions qui confirment la règle, mais en règle générale, quand même le rugby, il a beau (12) se développer et tendre de plus en plus vers un caractère professionnel, comme on voit dans la télé (13), heureusement, il y a … Tout de même (14), ces valeurs ne se perdent pas. Elles sont encore bien ancrées… ancrées dans le sport.
(A suivre)

Des explications :

  1. un ado : un adolescent
  2. en parallèle de… : parallèlement à…
  3. à travers = à travers cette expérience
  4. estival : d’été
  5. que = ne … que = seulement
  6. de mon temps : cette expression sert à bien insister sur le temps qui est passé. D’habitude, ce sont les gens plus âgés qui l’utilisent pour parler d’une époque révolue.
  7. le développement moteur : le développement physique, de la coordination des gestes, de l’équilibre, etc.
  8. occulter : cacher
  9. mettre en danger son intégrité physique : risquer de se blesser
  10. mettre l’accent sur quelque chose : insister vraiment sur quelque chose
  11. porté sur : qui privilégie quelque chose, centré sur quelque chose
  12. il a beau se développer : même s’ils se développe. Voici d’autres exemples : Elle a beau savoir qu’elle ne sera jamais championne, elle s’entraîne à fond. / Il a eu beau pleuvoir, on a passé une excellente journée !
  13. dans la télé : on dit plutôt : à la télé
  14. Tout de même = Malgré tout

A la semaine prochaine

3 réflexions sur “Gaël et le rugby (2)

  1. ROGER FIDELE RANDIMBINANDRASANA dit :

    Bonjour Anne, merci pour le site et j’aimerais vous demander l’ explication sur l’emploi de cette expression avec le mot « ça » comme dans cette expression: « si rapides que ça », « si facile que ça »
    Merci beaucoup ANNE.

    J'aime

  2. Alicia dit :

    Bonjour Anne et votre collegue aussi! Le site est treeees bien! Je trouve le site comme ca, pour le communcation quotienne, mais ne pas simple et debutant. For example, when I’m in bank, the dialogue I really need is like: transfer money, change password, etc. But none of the dialogue that I really need is in the text book or other videos (because FLE videos are really simple and not useful for daily.) Your website fulfill the gap and it means a lot to french learner. I’ll recommend your website to my friends.

    J'aime

  3. cbened42 dit :

    Merci, Anne et Gaël, pour cet audio et pour les explications de vocabulaire qui l’accompagnent. Le sport est un thème fédérateur et intéressant à aborder en classe de FLE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s