Encore un passionné de foot !

Le foot est le sport le plus populaire en France, vous l’avez compris ! Quand on est fan, on peut vivre cette passion nationale de différentes manières : en suivant les championnats et en supportant ses équipes préférées (dans les stades et à la télévision), mais aussi en pratiquant soi-même ce sport, à différents niveaux et à n’importe quel âge. Et quand on joue au foot, on peut le faire en amateur ou devenir professionnel. Aujourd’hui, Farès nous parle de son expérience.

Footballeur de 8 à 20 ans – France Bienvenue

Transcription
F: Farès / R: Rayan

R : Bonjour Fares. Donc apparemment, tu es fan de football ?
F : C’est ça.
R : Pourrais-tu te présenter ?
F : Je m’appelle Fares Laqhila, j’ai 21 ans et j’ai joué durant dix ans.
R : Tu jouais à quel niveau ?
F : J’ai joué… Alors, j’ai commencé en Poussins (1). Je dis tout ou pas ?
R : Ouais, dis tout !
F : J’ai commencé en Poussins à un niveau…

Lire la suite

Les deux passions de Rayan

Pendant le confinement, Rayan s’est enregistré pour nous parler de ses deux passions. Sans surprise pour un Marseillais, la première, c’est, vous l’avez deviné, le foot! Et comme Rayan est un tout jeune adulte, il a aussi grandi avec la « manga mania » qui s’est développée en France à partir des années 90. Alors, les mangas font également partie de son univers.

Transcription
Alors bonjour. Je vais vous parler de mes deux passions : le football et les mangas. Alors, tout d’abord, j’aime beaucoup le football car depuis que je suis petit, je joue en club, depuis l’âge de sept ans jusqu’à environ quatorze ans – quinze ans. Puis j’ai dû arrêter, à cause de l’internat (1), parce que au lycée, je suis parti au lycée militaire d’Aix-en-Provence*. Lire la suite

On reste à la maison – Amandine

La vue de chez Amandine – Marseille

Une nouvelle phase de cette période de lutte contre le coronavirus commence demain en France, avec un certain assouplissement du confinement. Mais pour les étudiants comme Amandine, cela ne signifie pas encore le retour à l’université, ni aux installations sportives. Elle nous explique aujourd’hui comment elle vit l’impossibilité d’aller en cours et à la salle de sport. Les nouvelles technologies et les balcons, ça a du bon !

On reste à la maison avec Amandine – France Bienvenue

Transcription
Am : Amandine / A : Anne

A : Bonjour Amandine.
Am : Bonjour.
A : Alors, comment allez-vous ?
Am : Eh bah ça va, très bien. Ça devient un peu une routine, moi je trouve (1).
A : Oui ? Vous avez trouvé ça…
Am : Bon, ça reste un petit peu différent, on va dire.
A : Oui. D’accord. Alors qu’est-ce qui a changé pour vous, à part le fait de ne pas pouvoir sortir ?
Lire la suite