Au travail ! Voici la onzième équipe !

Anne discute avec Aline, Lydia et Mathilde, trois des membres de l’équipe de France Bienvenue pour cette nouvelle année universitaire. Ces dernières nous parlent un peu d’elles-mêmes. Un tout petit peu seulement ! On a hâte d’en savoir plus…

Transcription:
Aline = A / Lydia = L / Mathilde = M / Anne : An

An : Bonjour à toutes les trois. Donc… bah aujourd’hui, on n’est que trois (1), mais ça n’est pas grave (2), on va faire connaissance. Qui est-ce qui veut commencer ?
A : Bah moi, hein !
An Oui… alors…
A : Donc bonjour, je m’appelle Aline, j’ai 19 ans, donc je suis étudiante en deuxième année d’IUT, à Marseille et je suis quelqu’un qui aime beaucoup passer du temps avec ma famille, mes amis. J’aime beaucoup voyager aussi. J’aime beaucoup les animaux aussi.
An : Ah d’accord, ça fait plein de choses, de passions dans la vie !
A : Oui.
An : Et vous avez dit les voyages… Vous avez des voyages qui vous ont beaucoup marquée ou… ?
A : Bah récemment, la Thaïlande.
An : Vous êtes allée quand ?(3)
A : En avril.
An : Oui.
A : Donc du coup, voilà, c’était un assez gros voyage, donc, avec ma famille, donc j’ai beaucoup aimé. Puis j’avais jamais fait l’Asie.
An : D’accord.
A : Donc c’était la première fois que j’allais en Asie.
An : Oui.
A : Et sinon, après, les États-Unis et l’Angleterre aussi parce que, bon, c’est des pays que j’aime beaucoup.
An : Bon bah c’est bien ! Et puis bah peut-être que plus tard, vous nous parlerez des animaux. Vous en avez ?
A : Oui, j’ai un chien.
An : Un chien. Bon bah on en entendra peut-être parler plus tard ?
: Oui, peut-être.
An : Merci Aline.
: Bonjour, moi c’est Lydia C. J’ai 19 ans. Donc pareil (4), je suis étudiante en Gestion Entreprises et Administrations à Marseille.
An : Vous êtes dans le même groupe, hein, je crois ?
L : C’est ça, exactement. J’aime beaucoup le sport, je passe mon temps à faire du sport, enfin mon temps libre.
An : Ah bon ! Je croyais que vous faisiez des études très prenantes (5) !
L : Non, mon temps libre…
An : Vous avez le temps… oui. Qu’est-ce que c’est, alors, le sport que vous pratiquez ?
L : Salle de sport, musculation.
An : Ah d’accord, vous faites des… Non… C’est pour vous ou il y a des compétitions, des concours ?
L : Non, pour moi. Non, non, je veux pas faire de compétition.
An : Vous avez commencé il y a longtemps ?
L : Il y a trois ans et demi, quatre ans.
An : Et vous allez très régulièrement.(6)
L : Oui, dès que je peux.
An : Dès que vous pouvez. Et alors, ça veut dire quoi ? Une fois, deux fois, trois fois par semaine… ?
L : Bah dès que j’ai pas trop de… Oui, au moins trois.
An : Au moins trois fois ?
L : Ouais.
An : C’est nécessaire à votre équilibre ?
L : Oui.
An : Bon, bah vous nous en parlerez sûrement plus en détail.
L : Oui, bien sûr.
An : D’accord, pendant l’année.
: Bonjour. Alors moi, c’est Mathilde, j’ai 19 ans, je suis aussi étudiante en DUT GEA. Bon, je suis pas dans le même groupe que les filles. J’aime beaucoup… Je passe beaucoup de temps avec ma famille et après, j’adore le sport aussi.
An : Encore une sportive ! Aline, vous n’êtes pas sportive ?
A : Non, pas du tout !
An : Non ! Bon alors, heureusement qu’on en a deux qui sont sportives ! Et vous alors, c’est quoi ? Une salle de sport ?
M : Non. Moi, c’est de l’athlétisme.
An : Athlétisme ?
M : Ouais.
An : Donc vous continuez ?
M : Oui.
An : Vous avez toujours fait ça… je sais pas depuis le… enfant ? (7)
M : Bah c’est… Ouais, depuis que j’ai neuf ans.
An : Et alors, dans l’athlétisme, il y a plein de disciplines…
M : Ouais.
An : Donc vous avez des préférences ?
M : Bah moi, je fais de la marche athlétique surtout.
An : Marche athlétique ?
M : Ouais.
An : Ah d’accord ! Vous connaissez quelque chose à ce sport ? (S’adressant à Aline et Lydia)
A : Non !
L : Non, pas du tout !
An : Bon bah c’est bien, on aura plein de questions à lui poser ! Donc quand vous marchez dans la rue, on peut pas vous suivre ?
M : Euh… non…
An : Et sinon, pareil, vous arrivez à jongler entre les études et votre sport ?
M : Oui oui. Oui, j’y arrive.
An : Oui, c’est possible ?
M : Oui.
An : Bon bah c’est bien, profitez-en parce que peut-être qu’après, une fois qu’on a un travail, c’est plus… plus compliqué.
M : Plus compliqué, ouais.
An :Bon bah on va se mettre au travail, en attendant (8), pour le site.
: Oui.
An : Et puis merci à toutes de vous être présentées comme ça.
A ; L ; M : Merci !

Des explications :
1. On n’est que trois : nous sommes seulement trois.
2. ça n’est pas grave = ce n’est pas grave, ce qui signifie que ça n’a pas d’importance, que ce n’est pas un problème. (style familier). On dit aussi : ça ne fait rien.
3. Vous êtes allée quand ? : plus correctement, il faudrait dire : Vous y êtes allée quand ?, en remplaçant la Thaïlande par le pronom Y. Mais à l’oral, ça passe très bien !
4. Pareil : ici, cela signifie : Moi aussi. (style familier)
5. des études prenantes : une activité prenante est une activité qui prend beaucoup de temps.
6. Vous allez régulièrement : c’est comme au commentaire 3: normalement, il faut dire : Vous y allez régulièrement? (Style oral)
7. enfant: la phrase correcte serait : Depuis que vous êtes enfant. (style oral)
8. en attendant : ici, cela signifie : pour le moment

Pour juste écouter la conversation :

L’équipe 2018 2019 – France Bienvenue

C’est le début d’une nouvelle année universitaire. Petit rappel à ceux qui nous rejoignent !
Nos conversations sont authentiques. Vous allez donc entendre ici un français très oral, dans un registre familier, dans lequel la grammaire, la prononciation, le vocabulaire sont différents de ce qu’on écrit.
C’est pourquoi nos transcriptions sont de l’oral mis à l’écrit pour entraîner votre écoute. Nous n’écrivons pas comme ça !

Voici donc tout ce qui est typique de l’oral et que vous avez entendu dans cette conversation:
Bah: c’est ce qu’on dit, à la place de Eh bien.

Euh... : quand les Français hésitent ou font une petite pause dans leurs phrases, le temps de chercher leurs mots ou de rassembler leurs idées, ils disent : Euh…

Les Français mangent les syllabes à l’oral :
Peut-être devient souvent quelque chose comme « p’t’être », qui ne s’écrit bien sûr jamais comme ça.
Enfin est prononcé ‘fin.
Je fais est prononcé J’fais.

A l’oral, dans un style familier, on oublie souvent « ne » dans les négations. Au lieu de dire : ne… pas, on dit seulement pas.
Mais on n’écrit jamais ça ! Donc ne le faites qu’à l’oral et dans un style familier.
J’avais jamais = Je n’avais jamais
Je veux pas = Je ne veux pas
On peut pas = on ne peut pas

Pour en savoir plus, allez sur France Bienvenue2, pour manger les syllabes et les mots.

A la semaine prochaine !
Et si vous nous dites qui vous êtes, nous serons très contents de vous lire dans les commentaires.

Étiquettes : , ,

About France Bienvenue

Toutes ces conversations sont enregistrées, transcrites et expliquées par Anne et ses étudiants de l'IUT de Marseille, afin d'aider ceux qui veulent progresser dans la compréhension du français oral.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :