Passion lecture (2)

Au cas où vous n’auriez pas trouvé votre bonheur parmi les recommandations de Nathalie la semaine dernière, en voici d’autres, avec, pour finir, son coup de coeur absolu. Vous verrez comment un roman peut avoir une très grande influence sur la vie de ses lecteurs ! 😉

Pour simplement écouter :

Transcription
E: Elisa / N: Nathalie

E: Ensuite, quel est le livre qui t’a le plus touchée, dans tout ce que tu as lu?
N: Alors, il doit sûrement y en avoir plein, mais on va dire qu’un des derniers que j’ai lus qui m’a… qui m’a fait pleurer, c’est : « Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa. C’est… 
E: Raconte pas (1) la fin, hein !

Lire la suite

Très bien dit (2)

Que se passe-t-il quand on doit parler en public et qu’on a quand même un peu le trac ? Comment gérer le stress qui monte ? Voici aujourd’hui la fin de la conversation où Jean-Michel revient sur le concours d’éloquence auquel il a participé l’année dernière.

Transcription
JM : Jean-Michel / A : Anne

A : Pendant le concours lui-même, le jour J, est-ce que vous… quand vous avez vu les quelque (1)… Combien ? Deux cents étudiants en face de vous… est-ce que vous avez eu le trac (2) ?
JM : Forcément (3). En fait, on n’était pas 200. Il y avait un peu moins de 120 étudiants.
A : Vous croyez ? Moi, j’ai l’impression… Il me semble qu’il y avait tous les premières années (4), parce qu’ils avaient été obligés de venir. Oui, alors peut-être 100, 150… 150 étudiants. Mais c’était énorme quand même, comme amphi (5) !

Lire la suite

Le grand saut

Vous aimez les frissons ? Vous aimez vous faire peur ?
Emilie nous raconte aujourd’hui ce qui lui a procuré ces sensations fortes il y a quelque temps. Elle nous emmène sur un pont. Vous avez deviné de quoi il s’agit ?

Transcription
A : Anne / E : Emilie

A : Bon, Emilie, on dirait pas comme ça (1) mais j’ai appris que tu prenais beaucoup de risques !
E : Oui, effectivement, j’ai fait le saut à l’élastique et j’avoue que maintenant, avec le recul (2), oui, c’est prendre un risque. Oui, c’est…
A : Pourquoi ? Tu as fait ça à quel âge ?
E : Oh, je sais… Oui, bah j’avais dix-huit ans puisque visiblement, d’après ce que j’ai appris récemment – je me rappelais plus du tout – mais ma mère m’avait interdit de le faire, et dès que j’ai eu 18 ans, j’en ai profité (3), je l’ai fait.
Lire la suite