Un tournoi, un virus et… une bulle !

Cette semaine, nous retrouvons Gaël accompagné de son ami Baptiste qui vont nous parler d’un événement sportif d’actualité : le tournoi des 6 nations de rugby. Cette compétition continentale se dispute chaque année, opposant les équipes d’Angleterre, d’Écosse, d’Irlande, du Pays de Galles, d’Italie et de France, qui se rencontrent chacune une seule fois. La Covid-19 a un impact sur l’édition 2021 car les mesures sanitaires sont strictes…

Transcription
G: Gaël / B: Baptiste

B : Bonjour Gaël. Comme tu le sais, le tournoi de l’édition 2021 du tournoi des 6 Nations a débuté depuis maintenant quelques semaines. Peux-tu nous parler de ce tournoi et de l’historique de ce tournoi connu et reconnu de tous ?
G : Alors, salut Baptiste. Le tournoi des 6 nations est un tournoi qui mêle la France, l’Italie, l’Écosse, l’Irlande, le Pays-de-Galles et l’Angleterre.
Lire la suite

La GRS, vous connaissez ?

La GRS… Voici un sigle qui ne vous dit peut-être pas grand-chose ! Emma va vous expliquer de quoi il s’agit. Elle est bien placée pour le faire car elle pratique la GRS depuis longtemps et adore ce que cela lui apporte, même si ce n’est pas simple du tout en ce moment, à cause de ce satané virus !

Transcription
E: Emma / C: Carla

C : Emma, aujourd’hui, on va parler de ton activité physique. Est-ce que tu peux nous dire ce que tu fais ?
E : Alors oui. Je fais de la GRS, donc de la gymnastique rythmique et sportive, en club à Marseille depuis plus de dix ans. C’est de la gymnastique avec des engins, donc les… soit ballons, cerceaux, rubans ou massues.
Lire la suite

Travailler autrement

Voilà presque un an que la vie telle que nous la connaissions a changé, au rythme des confinements, déconfinements, couvre-feux successifs. Et bien sûr, notre manière de travailler à tous a dû évoluer, très brutalement. Les mots télétravail, distanciel, présentiel font désormais partie de notre vocabulaire quotidien. Pour certains, tout cela est synonyme de souffrance et source d’innombrables problèmes. Pour d’autres, ce tournant était déjà dans l’air avant la crise sanitaire. Fabienne nous apporte aujourd’hui son éclairage sur cette situation inédite.

Transcription
M: Myriam / F: Fabienne

M : Bonjour à tous. Aujourd’hui, je suis avec ma maman, Fabienne, et nous allons parler du télétravail. Alors, première petite question : est-ce que tu peux nous expliquer pourquoi et comment vous en êtes venus à faire du télétravail ?
F : Alors moi, à mon niveau (1), au niveau de l’entreprise, le télétravail a été mis en place à titre expérimental (2) en septembre 2019. Donc en principe, c’était parti (3) pour une année d’expérience et à la fin de laquelle, après, soit c’était développé, soit c’était… ça restait en l’état (4). Et en fait, le télétravail, eh ben, a pris un développement et un essor (5) avec la crise du… de la Covid-19 (6), où, bah malgré nous (7), nous nous sommes tous retrouvés plus ou moins – enfin quand les fonctions le permettaient – en télétravail. Lire la suite

Et ça continue !

Plus personne à l'IUT !

Reconfinés! Plus personne à l’IUT !

Et voilà, la nouvelle équipe qui va s’occuper du site est en place, avec beaucoup de projets et de sujets à partager avec vous. Vous allez faire un peu plus leur connaissance dans les semaines à venir. Ils sont huit. Aujourd’hui, Myriam et Carla, démarrent cette nouvelle année de publications en revenant sur la crise sanitaire qui n’en finit pas de bouleverser nos vies, qui n’en finit pas tout court. Elles prennent plutôt bien les choses. Ce n’est pas tout à fait le cas pour Alice, une de leurs amies. Et en plus, depuis leur discussion, la France tout entière est à nouveau entrée en confinement…

Et ça continue – France Bienvenue

Transcription:
M: Myriam / A: Alice / C: Carla

M. Bon alors, les filles, vous en avez pensé quoi, du confinement en mars ?
A. Bah écoute, moi, je l’ai plutôt bien vécu (1). Bah c’est vrai que c’est facile dans une maison avec piscine (2). En plus, il faisait beau à l’époque (3)! Je me souviens que je révisais mes cours, parce qu’on avait quand même des cours, bah du coup, en distance (4), on avait des examens quand même en distance mais je révisais mes cours sur mon transat (5), quoi, en train de bronzer, donc je l’ai plutôt bien vécu. Lire la suite

Nouvelles contraintes (2)

Voici la fin de la conversation avec Valentine et Alexiane.
Emplois d’étudiant, occupations du weekend, sur fond de couvre-feu comme vous le savez. Et savez-vous que de nouvelles régions de France sont maintenant soumises elles aussi à ces restrictions ?
Pas drôle, tout ça. Alors pour le moment, nous allons malgré tout profiter un peu de notre semaine de vacances !

Nouvelles contraintes(2) – France Bienvenue

Transcription
V : Valentine / A : Alexiane / A : Anne

A : Et alors, vous travaillez le weekend, vous avez dit, Valentine.
V : Oui.
A : Donc c’est quoi ? Qu’est-ce que vous faites ?
V : Je vends des chaussures.
A : Ah, d’accord.
V : A Grand Littoral (1). Je travaille de 10 heures jusqu’à 19 heures.
Lire la suite

Nouvelles contraintes

Après les vacances d’été, tout le monde a repris le chemin du travail. Les cours ont recommencé à l’université. Mais hélas, après trois semaines presque « normales », il a fallu s’organiser pour réduire le nombre d’étudiants sur place afin de freiner la propagation du virus. Et depuis ce weekend, de nombreux Français, jeunes et moins jeunes, sont soumis à un couvre-feu. Alexiane et Valentine, qui viennent de commencer leurs études à l’IUT, nous expliquent tout ça aujourd’hui.

Nouvelles contraintes

Transcription
V : Valentine / Al : Alexiane / A : Anne

A : Bonjour, Valentine.
V : Bonjour madame.
A : Bonjour Alexiane.
Al : Bonjour.
A : Alors, vous êtes… Bah, présentez-vous ! Dites qui vous êtes, un petit peu, tout de suite, pour commencer.
V : Je m’appelle Valentine, je suis étudiante en GEA (1) en première année. Et j’ai dix-huit ans.
Al : Je m’appelle Alexiane. Je suis étudiante aussi en GEA en première année. Et j’ai dix-huit ans aussi. J’habite à Marseille.
Lire la suite