L’équilibre est dans l’assiette

Et voilà, les fêtes de fin d’année sont terminées. En avez-vous bien profité ? Avez-vous fait de bons repas en famille ou entre amis ? Sans doute ! Alors aujourd’hui, pour oublier les quelques excès habituels en cette période et bien démarrer l’année, Laia a demandé à Mira de nous donner quelques conseils, parce que c’est son métier d’aider les gens à bien manger pour être en forme et en bonne santé.
Avant que vous écoutiez, juste une petite info : Mira et Laia sont syriennes et sont arrivées en France il y a seulement quelques années. Bravo pour leur français qui est excellent, avec une prononciation quasi parfaite. Mais vous allez sûrement vous reconnaître dans quelques petites erreurs qui portent sur… Nous vous laissons trouver.
Et nous vous souhaitons bien sûr une très bonne année, pleine de français.

Transcription:
L: Laia / M: Mira

L : Bonjour! Aujourd’hui, on va parler sur (1) l’équilibre alimentaire avec ma sœur. Elle est diététicienne. Coucou (2) Mira !
M : Coucou.
L : Est-ce que tu peux nous dire : c’est quoi, l’équilibre alimentaire ?
M : Alors l’équilibre alimentaire, c’est de manger varié, équilibré, de tout mais en respectant les quantités et de réduire la consommation de sel, de sucre et de gras bien sûr.
Lire la suite

Nouvelles contraintes

Après les vacances d’été, tout le monde a repris le chemin du travail. Les cours ont recommencé à l’université. Mais hélas, après trois semaines presque « normales », il a fallu s’organiser pour réduire le nombre d’étudiants sur place afin de freiner la propagation du virus. Et depuis ce weekend, de nombreux Français, jeunes et moins jeunes, sont soumis à un couvre-feu. Alexiane et Valentine, qui viennent de commencer leurs études à l’IUT, nous expliquent tout ça aujourd’hui.

Nouvelles contraintes

Transcription
V : Valentine / Al : Alexiane / A : Anne

A : Bonjour, Valentine.
V : Bonjour madame.
A : Bonjour Alexiane.
Al : Bonjour.
A : Alors, vous êtes… Bah, présentez-vous ! Dites qui vous êtes, un petit peu, tout de suite, pour commencer.
V : Je m’appelle Valentine, je suis étudiante en GEA (1) en première année. Et j’ai dix-huit ans.
Al : Je m’appelle Alexiane. Je suis étudiante aussi en GEA en première année. Et j’ai dix-huit ans aussi. J’habite à Marseille.
Lire la suite

Après le confinement avec Chloé (2)

Voici la suite de la conversation avec Chloé : elle nous parle de la façon dont elle vit la liberté retrouvée avec le déconfinement. Nous attendions tous ce moment avec impatience. Mais dans le fond, ce n’est pas si simple que ça ! Ces quelques semaines confinées ont laissé des traces. Et comme le virus est toujours là, il n’est pas encore question de définitivement tourner la page.

Chloé Le déconfinement 2- France Bienvenue

Transcription
C : Chloé / A : Anne

A : Bon, et alors, justement, côté (1) déconfinement, comment… comment vous vivez la chose ? Vous êtes contente ?
: Bah quand c’était le confinement, assez dur, parce que en fait, on a pris l’habitude de rester renfermé, l’habitude de rester à la maison et tout. Moi quand j’ai dû ressortir, ça m’a fait très bizarre. J’avais l’impression que dès que j’allais dans un endroit, j’avais pas le droit en fait. Je partais, je faisais encore les attestations (2), enfin…
A : Oui, c’est ça.
Lire la suite

Une semaine avant le confinement

Vous le savez, la France est en pleine épidémie de Covid-19. Comme beaucoup de pays, nous avons d’abord suivi d’un peu loin ce qui se passait en Chine. Les inquiétudes sont montées d’un cran quand l’Italie a commencé être très durement touchée. Puis les cas se sont multipliés dans l’est de la France et là, on a commencé à se demander ce qui allait se passer, d’autant plus que l’Espagne aussi entrait dans cette crise sanitaire.
Cette conversation est donc déjà dépassée puisque nous sommes maintenant tous confinés depuis le mardi 17 mars, pour une durée indéterminée. Nous l’avons enregistrée une semaine avant le confinement et Meriem évoquait déjà les difficultés et les inquiétudes dues à cette épidémie.

Transcription:
M: Meriem / A: Anne

A : Bonjour Meriem !
M : Bonjour !
A : Vous allez bien ?
M : Oui, ça va.
A : Bon, et vous savez, avec cette épidémie de Coronavirus, là, dont on nous parle beaucoup, beaucoup, et puis qui a l’air assez présente, j’ai pensé à votre sœur.
M : Ah oui.
Lire la suite

Festival à la plage ! C’est bientôt !

Dans cette conversation, le festival où on vous emmène se déroule chez nous, à Marseille. Après le cinéma à Cannes la semaine dernière, voici un grand rassemblement très original car il offre une très grande diversité d’activités. Un festival jeune et pour les jeunes: le Delta Festival a sa propre personnalité et fait vibrer la plage à Marseille tous les ans début juillet. Steve est allé en parler avec un de ses organisateurs. Alors, prêts à prendre votre billet pour ces deux jours de fête ?

Transcription:
S: Steve / J: Jules

S : Alors bonjour. Merci d’avoir accepté cette interview.
J : Bonjour Steve, je t’en prie.
S : Est-ce que vous pouvez vous présenter ?
J : Alors moi, je m’appelle Jules Domage, j’ai 23 ans et du coup, ça fait un peu plus d’un an que (1) je travaille au Delta Festival.
S : D’accord. Est-ce que vous pouvez nous parler un peu du poste que vous occupez au Delta ?
Lire la suite

Etre utile

Les étudiants en IUT doivent travailler en groupe à un projet tout au long de leur deuxième année d’études. Comme vous le savez, ce site est l’un d’entre eux ! Elodie s’est donc dit que ce serait bien d’aller voir ce que font les autres étudiants dans les différents projets de cette année. Alors aujourd’hui, venez découvrir KOURIR. (Non, non, nous n’avons pas fait de faute d’orthographe !) Pauline va tout vous expliquer.

Transcription:
E : Elodie / P : Pauline

E : Alors voilà, si on est regroupé aujourd’hui, c’est pour parler un petit peu de ton projet, que tu mènes en groupe avec d’autres étudiants de ta promotion (1) dans le cadre de tes études en DUT. Pour commencer, est-ce que tu pourrais nous donner le nom de ton projet et en parler un petit peu ?
P : Alors le projet, c’est « Soutien à l’association KOURIR ». Donc KOURIR, c’est une association qui regroupe des enfants qui sont malades. Du coup, nous, notre projet ça va être… récolter des fonds (2) pour cette association.
E : Oui.
P : Pour faire avancer la recherche principalement à travers plusieurs actions.
Lire la suite