Carla fait le bilan de son année

Carla a choisi de faire sa deuxième année en alternance, contrairement à Myriam qui a continué dans la voie « classique ». Elle nous explique aujourd’hui les raisons de son choix et comment elle s’est adaptée à cette façon de poursuivre ses études.

Voici cette conversation :

Transcription
C : Carla / M: Myriam /A : Anne

A : Donc Carla, vous avez passé un an en alternance et ça veut dire que vous aviez une partie à l’université, enfin à l’IUT, une partie de la semaine et le reste de la semaine, dans une entreprise. Donc je voudrais savoir si c’était… si finalement, ce choix était un bon choix pour vous.
C : Alors oui, tout à fait. J’ai pas encore fait un an et…
A : Oui, c’est vrai !

Lire la suite

Prête à partir aussi (2)

La semaine dernière, Myriam a partagé avec nous ses projets pour l’année prochaine et comme vous le savez, ça ne se passera pas en France. Aujourd’hui, nous retrouvons Carla qui a elle aussi décidé de partir à l’étranger pendant la prochaine année universitaire. Bon voyage à toutes les deux !

Transcription
M : Myriam / C : Carla / A : Anne

A : Alors Carla, vous allez un peu moins loin ?
C : Moi, je pars en Écosse l’année prochaine, je pars à Glasgow. C’est comme Myriam, c’était pas mon premier choix à la base (1).
A : Le premier choix, c’était quoi ?
C : C’était le Canada.
A : Ah, oui !
C : Pour suivre des cours en anglais, il fallait passer une certification TOEFL. Et donc pareil, on n’a pas… On a été un peu prises par le temps (2).
A : Oui.

Lire la suite

Prête à partir (1)

La fin de l’année universitaire approche. Il est temps de penser à la suite. Myriam nous explique aujourd’hui ce qu’elle a décidé de faire pendant un an à partir de fin août. Vous devinez ?

Transcription
M: Myriam / A: Anne

A : Vous arrivez au bout de (1) vos études à l’IUT, hein, les deux ans. Vous allez sortir avec un beau diplôme. Et donc, pour l’année prochaine, quels sont les projets ?
M : Donc pour l’année prochaine, moi, je souhaite partir à l’étranger, dans un pays qui s’appelle la Finlande et dans une ville qui s’appelle Jyvaskyla. Donc c’est une ville qui se trouve à peu près à deux heures de route de la capitale, donc Helsinki, qui a environ 100 000 habitants (2). Et donc je compte (3) faire mes études dans cette ville pendant un an et mon programme (4), ce sera plus un programme basé sur ce que j’ai fait donc durant mes deux années à Marseille, c’est-à-dire plutôt business, marketing, management et ce genre de choses.

Lire la suite

Des friandises maison

Etes-vous gourmands ? Craquez-vous pour des petites douceurs ? Allez, aujourd’hui c’est dimanche, on se laisse tenter : Dina nous a préparé une recette qui devrait plaire à tous ceux qui ont le bec sucré !

Bonjour à tous !  J’espère que vous allez bien. Alors, aujourd’hui, je vais vous parler d’une recette que j’apprécie tout particulièrement. C’est une recette que je fais souvent pour l’anniversaire de mes proches ou pour pour mes anniversaires à moi, ou encore par envie. C’est vraiment l’une de mes recettes favorites parce qu’elle est vraiment simple à faire, malgré qu’il faut être… Si on veut avoir une belle présentation esthétique, faut (1) être très rigoureux, minutieux (2) et soigner son travail. Mais sinon, malgré ça, ça reste simple puisqu’elle demande pas beaucoup d’ingrédients.

Lire la suite

Très bien dit (2)

Que se passe-t-il quand on doit parler en public et qu’on a quand même un peu le trac ? Comment gérer le stress qui monte ? Voici aujourd’hui la fin de la conversation où Jean-Michel revient sur le concours d’éloquence auquel il a participé l’année dernière.

Transcription
JM : Jean-Michel / A : Anne

A : Pendant le concours lui-même, le jour J, est-ce que vous… quand vous avez vu les quelque (1)… Combien ? Deux cents étudiants en face de vous… est-ce que vous avez eu le trac (2) ?
JM : Forcément (3). En fait, on n’était pas 200. Il y avait un peu moins de 120 étudiants.
A : Vous croyez ? Moi, j’ai l’impression… Il me semble qu’il y avait tous les premières années (4), parce qu’ils avaient été obligés de venir. Oui, alors peut-être 100, 150… 150 étudiants. Mais c’était énorme quand même, comme amphi (5) !

Lire la suite

Très bien dit (1)

L’an dernier, juste avant que l’IUT ferme en mars, Jean-Michel a participé à un concours un peu spécial et il a souhaité vous faire partager cette expérience dont il se souvient très bien. C’était très nouveau pour lui.

Transcription
JM : Jean-Michel / A : Anne

A : Bonjour Jean-Michel.
JM : Bonjour madame. Comment allez-vous ?
A : Ça va. Et vous ? C’est presque les vacances pour moi, donc c’est bien !
JM : Ça va. Moi, ça va aussi.
A : Il y a un an, vous avez fait quelque chose où vous avez participé à un événement qui… dont je me souviens très bien. Et voilà, j’aimerais qu’on parle de ça aujourd’hui. Vous pouvez expliquer un peu ?
JM : Oui, pas de problème. Il y a un an, j’avais participé au concours d’éloquence.
A : Oui.

Lire la suite