Une tradition camarguaise (2)

Nous sommes vendredi. Alors voici aujourd’hui la fin de la conversation d’Alexane et son grand-père. Retour donc dans le midi de la France, avec ses traditions taurines et ses fêtes printanières et estivales. Comme personne ne sait encore très bien si ces fêtes de village pourront avoir lieu normalement lorsque nous sortirons de cette période de confinement, cela fait du bien de s’évader un peu avec Jacques qui connaît si bien les courses camarguaises !

Transcription 
Jacques : J / Alexane : A

A : Dans le sud, c’est que les petits villages, Vauvert, Le Cailar.
J : Ce n’est pas en (1) tout… tout le midi (2).
A : Non.
J : Dans les Bouches-Du-Rhône (3), il y en a beaucoup moins. Il n’y a que les arènes d’Arles, Plan d’Orgon, quelques communes, tandis que dans le Gard, l’Hérault, là, il y a beaucoup plus de villes.
A : Qui fêtent ça.
J : Qui ont cette passion.
A : Eh oui.
Lire la suite

On reste à la maison – Alexane

Voici aujourd’hui des nouvelles d’Alexane. Vous la connaissez puisqu’elle fait partie de l’équipe France Bienvenue et dans cette situation si particulière, elle continue à donner vie à ce site, comme elle l’a fait tout au long de l’année sans faille ! Elle partage avec nous un peu de son nouveau quotidien et la vue qu’elle a de chez elle. Jolie pinède !
Séparés les uns des autres mais tous ensemble malgré tout.

On reste à la maison, avec Alexane – France Bienvenue
.

Transcription
A : Bonjour à tous ! Je m’appelle Alexane et comme vous le savez, nous sommes en confinement. Donc aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler un peu de ma journée et de comment ça se passe pour moi.
Donc tout d’abord, j’ai la chance (1) d’être avec mes parents, ce qui est un peu plus facile. Après, comme tous les jours, on a des visio-conférences (2) avec nos professeurs. Donc en général, c’est le matin de dix heures à midi mais aussi, on peut en avoir quelques-unes l’après-midi (3).

Donc on a des devoirs à rendre et à faire. Donc c’est sûr que j’ai un peu plus de temps pour regarder mes séries et films que j’ai pas eu le temps de voir avant ! Mais bon, il faut quand même travailler, on n’est pas en vacances !
Et sinon, en général, tout se passe bien pour moi. C’est sûr que c’est un peu long mais on est obligé et on se dit que plus vite on le fait, bah plus vite on pourra sortir. Et je vis aussi en appartement avec un balcon. Donc je peux aussi prendre l’air (4) quand je veux.

Donc voilà ! J’espère que le confinement sera pas trop long et prenez soin de vous !
Au revoir.

Des explications :
1. avoir la chance de… : Alexane apprécie d’être avec ses parents. Remarquez la construction de cette phrase. On pourrait dire aussi : J’ai de la chance : je suis avec mes parents. (Dans ce cas, il y a la préposition « de » devant le nom chance.)
2. des visioconférences : on peut écrire ce mot en un mot ou deux mots. On parle aussi de vidéo-conférences.
3. Alexane est en 2è année à l’IUT. Les cours étaient presque finis, avant le départ en stage en entreprise pour deux mois. (Les stages sont en suspens pour le moment.) Donc les 2è années ont assez peu de cours, contrairement aux 1ères années qui ont tous leurs cours ou presque en visioconférence.
4. Prendre l’air : s’aérer, ne pas rester enfermé tout le temps. C’est important quand on est confiné!
On dit par exemple : J’ai travaillé sur l’ordi toute la journée. Il faut que j’aille prendre l’air !

Alexane est la deuxième en haut en partant de la gauche.

On reste à la maison – Chloé

C’est Chloé qui ouvre le bal: elle est la première à témoigner ici, comme annoncé précédemment, sur sa façon de s’adapter à cette période exceptionnelle que nous vivons tous. (Le son n’est pas idéal pour cette première conversation au téléphone, en attendant de faire mieux par la suite.)

Chloé est étudiante en 1ère année à l’IUT. Elle habite dans le quartier de Bonneveine à Marseille. Est-ce que vous voyez la mer au loin sur la photo qu’elle partage avec nous ? C’est la vue de sa chambre, dans l’appartement où elle vit avec sa mère et sa soeur. Elle est à dix minutes de la mer mais en ce moment, bien sûr, elle se contente de la regarder de loin. Merci Chloé pour ce moment d’échange!
Séparés les uns des autres mais tous ensemble malgré tout.

On reste à la maison, avec Chloé – France Bienvenue

Transcription:
C : Chloé / A : Anne

A : Bonjour Chloé.
C : Bonjour.
A : Comment ça va ?
C : Ça va, ça va.
A : Bon, bah parce que ça fait un petit moment qu’on s’est pas vu quand même maintenant, puisque ça fait deux semaines que l’IUT est fermé. Mais bon, on a communiqué quand même par… par internet puisque vous suivez les cours, hein, de notre département (1).
C : Oui, sur un site internet.
A : Voilà. Alors comment ça se passe pour vous (2) ? Par rapport à…
Lire la suite